par Joest Jonathan Ouaknine

Byd va inaugurer une chaine d'assemblage près de Los Angeles

La nouvelle a fuité: début mai, Byd va ouvrir une chaine d'assemblage d'autobus électriques. Le site est situé à Lancaster près de Los Angeles.Pour Byd, c'est l'aboutissement de 5 années de présence américaine. En 2008, le constructeur chinois débarque à Detroit avec plusieurs véhicules, dont des prototypes d'hybrides. A l'époque, il espère envahir le nouveau monde avec ses voitures "propres". L'auditoire est plutôt incrédule. Seul Warren Buffet le croit, investit dans la firme, qui ouvre un bureau américain à Los Angeles.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La nouvelle a fuité: début mai, Byd va ouvrir une chaine d'assemblage d'autobus électriques. Le site est situé à Lancaster près de Los Angeles.Pour Byd, c'est l'aboutissement de 5 années de présence américaine. En 2008, le constructeur chinois débarque à Detroit avec plusieurs véhicules, dont des prototypes d'hybrides. A l'époque, il espère envahir le nouveau monde avec ses voitures "propres". L'auditoire est plutôt incrédule. Seul Warren Buffet le croit, investit dans la firme, qui ouvre un bureau américain à Los Angeles.

Le constructeur surestime le temps et les moyens nécessaires pour mettre au point une hybride. Par ailleurs, comme tous les Chinois, il s'imagine qu'on peut facilement pénétrer un marché comme les Etats-Unis. Les mois passent et on ne voit rien de concret arriver. En 2010, il change son fusil d'épaule. Désormais, il prête des voitures propres (compactes hybride F3 DM, monospace électrique e6 et bus électrique K9) à des flottes, publiques ou privées. D'une part, ses flottes sont un moyen d'obtenir un retour d'expérience et de concevoir des version "2.0", puis "3.0" de ses véhicules. D'autre part, cela permet d'appâter le client, sur le thème: "Elles vous plaisent? Si vous en voulez d'autre, il faudra les payer!"

Actuellement, il possède des voitures en test en Espagne, en Hollande, en Grande-Bretagne, au Danemark, au Canada, en Colombie, au Chili, en Thaïlande et aux Etats-Unis. En Amérique du Nord, il argumente qu'il est prêt à assembler localement ses bus électriques.

Ainsi, la municipalité de Los Angeles est la première à "mordre". Elle vient de passer commande de 10 bus électriques K9. Le constructeur pourrait également remporter un appel d'offres à Bogota. Ils seront tous assemblés à Lancaster. Les locaux sont ceux de Rexhall, un fabricant de camping-car qui a mis la clef sous la porte il y a peu. Byd est d'ailleurs un habitué de la reprise d'entreprises: Byd Auto est né sur les ruines de Qichuan et les bus, sur celles de Sanxiang. Une stratégie qui permet de partir avec un site déjà équipé.

Pour l'instant, le constructeur préfère savourer son succès. Il n'a pas de calendrier concret de ventes de voitures particulières en Amérique du Nord ou de projets sérieux pour l'Europe.

Source:

China Daily USA

Crédit photo: Byd

A lire également:

Byd ouvre boutique en Bulgarie

Pour résumer

La nouvelle a fuité: début mai, Byd va ouvrir une chaine d'assemblage d'autobus électriques. Le site est situé à Lancaster près de Los Angeles.Pour Byd, c'est l'aboutissement de 5 années de présence américaine. En 2008, le constructeur chinois débarque à Detroit avec plusieurs véhicules, dont des prototypes d'hybrides. A l'époque, il espère envahir le nouveau monde avec ses voitures "propres". L'auditoire est plutôt incrédule. Seul Warren Buffet le croit, investit dans la firme, qui ouvre un bureau américain à Los Angeles.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.