par La rédaction

Bornes de recharge rapide pour VE : Nissan signe un accord européen

Chez Nissan on continue de croire dur comme fer à l'essor imminent des véhicules électriques. Mais pour inciter l'automobiliste lambda il faut notamment  lui offrir la possibilité de parcourir davantage de kilomètres ou du moins lui permettre de recharger son auto plus vite ou un maillage progressif du territoire via des infrastructures de recharge rapide. Le constructeur annonce ainsi avoir passé un accord avec plusieurs partenaires pour élargir ces infrastructures et donc répondre à d'éventuelles craintes d'une panne sèche en rase campagne.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Chez Nissan on continue de croire dur comme fer à l'essor imminent des véhicules électriques. Mais pour inciter l'automobiliste lambda il faut notamment  lui offrir la possibilité de parcourir davantage de kilomètres ou du moins lui permettre de recharger son auto plus vite ou un maillage progressif du territoire via des infrastructures de recharge rapide. Le constructeur annonce ainsi avoir passé un accord avec plusieurs partenaires pour élargir ces infrastructures et donc répondre à d'éventuelles craintes d'une panne sèche en rase campagne.

A terme l'accord passé par Nissan avec ses différents partenaires (Circutor, DBT, Efacec, Endesa et Siemens) ambitionne de réduire fortement le coût d'installation d'une borne de recharge rapide alors estimée aux alentours de 10.000 € soit un coût divisé par deux.

Objectif ? Permettre aux propriétaires d'une auto du genre de recharger la batterie à hauteur de 80 % en une trentaine de minutes puisqu'un chargeur rapide type CHAdeMO fournit  directement à la batterie 50 kW en courant continu haute-tension.

Le constructeur d'indiquer ses envies de voir telles bornes de recharge se multiplier dans "les stations-service, les exploitants de parking et les détaillants". Bon, le nombre de stations-service n'est pas en expansion et qui dit exploitants de parking dit aussi passage à caisse. Quant à une idée du tarif, mystère. Espérons que d'ici là le prix du kWh n'explose pas.

Le constructeur voit déjà beaucoup plus loin. Ses ambitions sont bien européennes et non nationales. "Par conséquence, il faut désormais s'attendre à l'implantation de milliers de bornes à travers toute l'Europe d'ici la fin 2012, et à des dizaines de milliers d'ici à 2015. Le déploiement de ces infrastructures élargira la clientèle de Nissan Leaf à un éventail d'acheteurs nouveaux, habitués à de plus longs trajets", avance Nissan. Rendez-vous dans quelques semaines ou mois pour un premier retour sur la carrière de la Leaf.

A lire également. CHAdeMO : les constructeurs japonais standardisent la recharge, La première Leaf livrée en France, 5 étoiles pour la Leaf à l'EuroNCAP et World Car of The Year 2011 : c'est la Nissan Leaf qui l'emporte.

A voir également. Galerie Nissan Leaf au Mondial de Paris.

Source : Nissan.

Pour résumer

Chez Nissan on continue de croire dur comme fer à l'essor imminent des véhicules électriques. Mais pour inciter l'automobiliste lambda il faut notamment  lui offrir la possibilité de parcourir davantage de kilomètres ou du moins lui permettre de recharger son auto plus vite ou un maillage progressif du territoire via des infrastructures de recharge rapide. Le constructeur annonce ainsi avoir passé un accord avec plusieurs partenaires pour élargir ces infrastructures et donc répondre à d'éventuelles craintes d'une panne sèche en rase campagne.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.