par Elisabeth Studer

Airbus des batteries : Le Maire exhorte l'UE à unir ses forces

Où l'on reparle du projet de mettre en place un Airbus des batteries, prenant pour modèle ce qui a été fait dans l'aéronautique.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Où l'on reparle du projet de mettre en place un Airbus des batteries, prenant pour modèle ce qui a été fait dans l'aéronautique.

L'union fait la force

Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie a appelé cette semaine les industriels européens à faire « converger » leurs efforts  en matière de batteries pour les véhicules électriques.

Le ministre a ainsi mis en avant la nécessité, selon lui, de défendre la « souveraineté technologique » de l’Union européenne face à la concurrence de la Chine.

« L’idée de faire une filière de l’industrie automobile électrique avec des composants uniquement asiatiques, ça n’a aucun sens », a-t-il ainsi déclaré lors d’une rencontre avec des responsables de PME du secteur automobile organisée dans le cadre du Mondial de Paris 2018.

Bruno Le Maire estime également que l'Union européenne doit être « indépendante  du point de vue technologique". Pour y parvenir, il exhorte l'Europe à bâtir sa propre filière. Tout en regrettant le manque de coordination des politiques industrielles  européennes à ce sujet.

L'Allemagne pointée du doigt

Rappelant que l'Allemagne s'engageait à l'heure actuelle dans un grand projet sur les batteries électriques -  le pays allant investir près de six milliards dans le domaine - le ministre souhaite toutefois ne pas voir l'Allemagne et la France faire cavalier seul. Il aimerait au contraire que les deux pays ne développent pas chacun de leur côté des programmes de batteries électriques « sans qu'on soit capable à un moment donné de converger".

Bruno Le Maire semble ainsi montrer très explicitement du doigt le caractère très « indépendant » de l'Allemagne par rapport à l'Union européenne, à l'heure où l'union devrait faire la force.

La Chine va construire une mega usine de batteries …. en Allemagne

En juillet dernier, dans l'attente d'une concrétisation d'un Airbus des batteries, nos voisins d'outre Rhin ont annoncé que leur pays allait accueillir la Chine en vue de construire une méga usine de production de batteries pour les véhicules électriques.

Une initiative alors applaudie par les constructeurs allemands, lesquels tentent de combler leur retard dans le domaine, alors qu'ils sont parallèlement rattrapés par le dieselgate.

Après des mois de tractations, le chinois Contemporary Amperex Technology (CATL), l'un des premiers producteurs de cellules de batteries électriques au monde, va ainsi  permettre aux industriels allemands de se doter de ce composant clé, depuis sa mega usine d'Erfurt, dans l'Est de l'Allemagne.

Contrats entre Chine et constructeurs allemands

Ne pouvant cacher sa joie, BMW avait révélé l'information avant même qu'elle ne soit officielle, saluant  la décision de CATL d'ouvrir une usine de production  en Allemagne. Le constructeur avait préalablement passé un contrat avec le groupe chinois, pour une valeur totale de 4 milliards d'euros, pour acheter des batteries en vue d'équiper son parc de modèles électriques.

Sources : AFP

Pour résumer

Où l'on reparle du projet de mettre en place un Airbus des batteries, prenant pour modèle ce qui a été fait dans l'aéronautique.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.