Lancer le diaporama
30 véhicules électriques à batterie pour Toyota d'ici 2030 1
+41
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

30 véhicules électriques à batterie pour Toyota d'ici 2030

Toyota a longtemps tergiversé avant de se lancer dans le véhicule électrique à batterie (VEB). Mais, là, c'est un festival avec un aperçu des 30 VEB qui seront lancés d'ici 2030.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

C'est le Président du groupe, Akio Toyoda, en personne qui a déroulé la stratégie de Toyora en matière de véhicule 100% électrique à batterie. Le VE, Toyota y est déjà grâce à la Mirai qui est un véhicule électrique avec une pile à combustible à hydrogène. Mais, en attendant une hypothétique diffusion mondiale de cette technologie (encore très très chère), Toyota se doit de se lancer sur le véhicule électrique à batterie. Pour cela, il peut s'appuyer sur son savoir-faire en termes de véhicule hybride. Mais ce n'est pas suffisant et l'investissement devra être conséquent.

Pour Akio Toyoda et le groupe Toyota, "atteindre la neutralité carbone suppose l’avènement d’un monde dans lequel tous les individus présents sur cette planète peuvent continuer à vivre heureux. Nous voulons contribuer à la réalisation de ce monde. Toyota en tant qu’entreprise internationale a toujours eu et continuera d’avoir ce désir et cette mission à cœur".

On connait déjà la famille "Beyond Zero" (au-delà de zéro) alias bZ qui sont les véhicules électriques à batterie. On a pu découvrir par exemple le Toyota bZ4X, développé conjointement avec Subaru. Cette gamme bZ comportera aussi un SUV "moyen" (le plus compact des bZ) pour lequel Toyota vise une consommation de 12,5 kWh/100 km. L'autre véhicule bZ est un grand SUV disponible en 7 places. Ce dernier devrait être plus lourds, avoir plus de batterie et coûter plus cher. Côté consommation, on sera loin des 12,5 kWh/100 km.

Tout un panel de véhicules imaginés

Toyota ne sera pas la seule marque concernée par l'électrification de la gamme. En effet, Lexus aura droit à des véhicules électriques spécifiques, tournés vers la performance. Ces véhicules se positionneront-ils dans la lignée de la LFA ? En tout cas, c'est ce modèle qui est pris en référence : "Lexus va développer une voiture de sport électrique de prochaine génération qui héritera de la saveur automobile, de cette recette secrète de la performance mise au point avec le développement de la LFA". Toyota promet 2 secondes pour le 0 à 100 km/h et une autonomie de plus de 700 km grâce à une batterie à état solide, autre promesse de Toyota.

Toyota dévoile en même temps des concepts pour plusieurs segments dont du partage automobile "made-for-sharing". Avec une telle gamme, Toyota vise 3,5 millions de ventes de VEB en 2035. D'ici 2030, ce seront 100 % des ventes en Europe, en Amérique du Nord et en Chine, soit 1 million d’unités de BEV vendus par an. Pour atteindre ces chiffres, Toyota va investir 15,5 milliards d'euros (2 trillions de yens). Cela devrait être conditionné à un sourçage pointu du lithium, mais aussi de l'électricité renouvelable pour faire baisser le coût écologique de ces batteries. Sur ce point, Toyota fait comme les autres constructeurs lancés eux-aussi dans la course au VEB.

Les sites de production de Toyota devraient être "neutres" en carbone d'ici 2035, à la fois via une réduction de l'énergie nécessaire au fonctionnement, mais aussi une énergie renouvelable. Si Toyota se lance bien dans l'électrique, le groupe indique ne toujours pas savoir de quoi demain est fait et continuer donc à développer différentes options pour ses clients "en attendant qu’une voie se dégage clairement".

Les véhicules sont divers avec des véhicules de mobilité urbaine, mais aussi un pickup et un Land Cruiser, deux véhicules emblématiques pour Toyota. Il y a aussi du SUV compact, du grand SUV, de la sedan, et des voitures "plaisir" comme un petit roadster Toyota ou la supercar Lexus. Alors, il vous plait l'avenir des voitures en Europe selon Toyota ?

En revanche, cet affichage de maquettes diverses fait un peu penser à l'époque Denis Bahar chez Lotus. Toyota a tout de même les reins plus solides évidemment. Mais, que restera-t-il de ces 30 véhicules ?

Notre avis, par leblogauto.com

Après avoir tergiversé, Toyota fait feu de tout bois. Mais, le constructeur continue de montrer des signes de méfiance envers le tout électrique, indiquant en gros que le client est roi. Pour autant en présentant une telle gamme future, Toyota fait patienter ses clients qui pourraient être tentés d'aller voir ailleurs chez des constructeurs ayant déjà des VEB dans la gamme.

Parler aussi de la batterie à état solide entretient l'espoir d'une attente qui pourra être intéressante pour les clients. Attendre quelques années avant de basculer sur le tout électrique pourrait leur permettre de bénéficier d'une batterie "prochaine génération". Sauf qu'à force d'attendre...

En attendant, Toyota continuera de développer des moteurs thermiques, hybrides simples (mHev) et hybrides rechargeables (pHev). Heureux ceux dont les marchés ne tenteront pas de les interdire purement et simplement.

Pour résumer

Toyota a longtemps tergiversé avant de se lancer dans le véhicule électrique à batterie (VEB). Mais, là, c'est un festival avec un aperçu des 30 VEB qui seront lancés d'ici 2030.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos