par Elisabeth Studer

Volkswagen contre de la com' sur son lobbying climatique

Volkswagen a rejeté une proposition de plusieurs de ses actionnaires lui demandant d'expliquer comment ses activités de lobbying s'alignent sur ses objectifs climatiques - ce que deux des principaux concurrents du constructeur automobile ont déjà promis de faire.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Des actionnaires demandent à Volkswagen de communiquer sur son lobbying

Un groupe de sept actionnaires a déposé un dossier sur lequel il se base pour bâtir sa requête : il estime ainsi que si Volkswagen divulgue ses adhésions à des associations professionnelles, le groupe automobile devrait aller plus loin et indiquer si les objectifs des associations auxquelles il adhère sont compatibles avec ses objectifs de réduction des émissions polluantes.

Une demande qui intervient alors que des constructeurs automobiles tels que Mercedes-Benz et BMW se sont déjà engagés à le faire.

Le lobbying climatique de Volkswagen difficile à surveiller

"Le conseil d'administration ne parvient pas à assurer une surveillance transparente du lobbying climatique de l'entreprise", a déclaré Charlotta Sydstrand, stratège en développement durable au régime de retraite suédois AP7, l'un des actionnaires impliqués dans la proposition.

Ses commentaires ont été inclus dans une déclaration publiée par le groupe des pensions de l'Église d'Angleterre, qui a également soutenu le dossier.

Parmi les autres partisans de la proposition figuraient le plus grand gestionnaire d'actifs coté en bourse de Grande-Bretagne, Schroders, et une gamme de fonds de pension suédois.

La pression des investisseurs sur les dossiers liés au climat de plus en plus forte

Volkswagen a toutefois rejeté la proposition au motif que la question était jugée hors de la compétence de l'assemblée générale.

Reste que la pression des investisseurs sur les questions liées au climat augmente rapidement.

La semaine dernière, 34 investisseurs gérant plus de 7 000 milliards de dollars d'actifs ont averti 17 des plus grandes entreprises européennes, dont Volkswagen, qu'ils pourraient défier les administrateurs sur leur comptabilisation des risques climatiques.

Sources : Reuters

Pour résumer

Volkswagen a rejeté une proposition de plusieurs de ses actionnaires lui demandant d'expliquer comment ses activités de lobbying s'alignent sur ses objectifs climatiques - ce que deux des principaux concurrents du constructeur automobile ont déjà promis de faire.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.