par Elisabeth Studer

Véhicules propres : label UE "Certifié en Allemagne" ?

Pour un peu cela ferait sourire voire même rire : l'Allemagne se voit comme leader des véhicules propres en Europe. Une gageure alors que l'allemand Volkswagen et désormais Daimler via sa marque Mercedes ont été pris la main dans le pot de confiture dans le cadre du scandale du dieselgate. Mieux encore, le gouvernement allemand souhaite imposer le label de qualité allemand pour les voitures propres au sein de l'Union européenne.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Pour un peu cela ferait sourire voire même rire : l'Allemagne se voit comme leader des véhicules propres en Europe. Une gageure alors que l'allemand Volkswagen et désormais Daimler via sa marque Mercedes ont été pris la main dans le pot de confiture dans le cadre du scandale du dieselgate. Mieux encore, le gouvernement allemand souhaite imposer le label de qualité allemand pour les voitures propres au sein de l'Union européenne.

Le journal allemand Bild am Sonntag indique ainsi que le ministre fédéral des Transports, Andreas Scheuer, souhaite introduire une sorte de "sceau d'approbation allemand pour les voitures propres" dans l'UE. Il demande à cette fin aux constructeurs automobiles européens de mettre en place un label de qualité uniforme pour les homologations automobiles et les tests d'émissions.

Le label "Certified in Germany ("Certifié en Allemagne") serait destiné – nous dit-on - à normaliser les règles au niveau européen.

On ne peut plus grandiloquent, Andreas Scheuer a par ailleurs déclaré au journal qu'il souhaitait que, dans le futur, toutes les voitures circulant en Allemagne soient plus propres, précisant qu'il visait  autant  les modèles allemands que les modèles étrangers.

Le ministre a parallèlement ailleurs rappelé qu'au niveau européen, l'Allemagne avait plaidé pour que des exigences de test plus strictes soient appliquées à tous les pays. Ces derniers incluant moins d'exceptions en terme de protection des moteurs ainsi que des critères obligatoires et moins permissifs sur les dispositifs d'arrêt pouvant être mis en œuvre.

« Nous voulons mettre un terme à ce tourisme d'approbation indescriptible", a conclu Scheuer. Pointant du doigt le fait que les constructeurs automobiles européens puissent décider eux-mêmes à l'heure actuelle dans quel pays ils allaient certifier leurs niveaux d'émissions afin d'obtenir l'autorisation de mise en circulation de leurs modèles. De nombreux constructeurs se rendant ainsi -  selon lui - au Luxembourg, en Irlande et à Malte pour obtenir le précieux sésame.

Sources : Automobilewoche

Crédit Illustration : Volkswagen

Pour résumer

Pour un peu cela ferait sourire voire même rire : l'Allemagne se voit comme leader des véhicules propres en Europe. Une gageure alors que l'allemand Volkswagen et désormais Daimler via sa marque Mercedes ont été pris la main dans le pot de confiture dans le cadre du scandale du dieselgate. Mieux encore, le gouvernement allemand souhaite imposer le label de qualité allemand pour les voitures propres au sein de l'Union européenne.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.