par Elisabeth Studer

Tesla : enquête pénale de la justice US, Musk manipulateur ?

Tesla dans le collimateur de la justice US. Après une procédure civile intentée par la SEC (le gendarme de la Bourse US), le Département de la Justice américain vient en effet d'ouvrir une enquête - criminelle - à l'encontre du constructeur automobile.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Opération sécurisée, vraiment ?

La justice US ne semble guère apprécier en effet les déclarations d'Elon Musk, le patron de Tesla, faites au début du mois d'août et concernant son projet de retirer son entreprise de la cote boursière. Le fougueux dirigeant avait alors fait part de sa volonté via Twitter, ajoutant que le financement de cette opération était "sécurisé". S'affranchissant ainsi de la législation en vigueur.

Pire encore, en l'absence de fonds sécurisés, une telle affirmation pourrait être considérée par la justice comme une volonté manifeste de manipuler le cours de l’action. Or, Elon Musk s'affiche ouvertement en guerre contre ceux qui parient à la baisse sur la valeur du titre Tesla. Investisseurs boursiers auxquels une annonce de ce type pourrait fortement porter « préjudice ».  

Les propos d'Elon Musk avaient en effet suscité une envolée des cours du titre Tesla, causant très certainement des sueurs froides à tout ceux qui avaient parié sur sa chute. Mais le soufflé était retombé rapidement, les marchés boursiers dans leur ensemble doutant de plus en plus que des investisseurs soient réellement prêts à suivre Elon Musk dans son aventure …

Deux enquêtes en parallèle

Précisons que le DoJ (Departement of Justice) a ouvert une enquête criminelle pour fraude. Cette procédure est distincte de celle de la SEC ( Securities and Exchange Commission), laquelle examine l'affaire dans le cadre de ses prérogatives de régulateur boursier.

Tesla a pour sa part confirmé les faits dans une déclaration. Indiquant avoir reçu en août dernier une requête du DoJ pour l'obtention de documents, suite à l'annonce d'Elon Musk de son projet de retrait de la bourse. La société a également tenu à préciser avoir été « coopérative » dans sa réponse.

A l'heure actuelle, l'enquête n'en est encore qu'à ses balbutiements. Plusieurs mois pourraient s'écouler avant une éventuelle accusation.

Un frein potentiel pour lever des fonds ?

Reste que ces enquêtes sèment encore le doute et l'incertitude dans l'esprit des investisseurs, alors que Tesla demeure confronté à des problèmes d'industrialisation de sa production.

Si l'enquête de la SEC devrait avoir des conséquences limitées pour Tesla, elle pourrait toutefois s'avérer gênante si l’entreprise se voyait contrainte à lever des fonds. La procédure pourrait mettre un frein aux démarches.

Or, le constructeur n'en finit pas de brûler du cash alors que les besoins en investissement et les coûts liés à la commercialisation des véhicules ne cessent de croître.

Certains experts estiment que si Tesla devait lever des fonds, la société pourrait très rapidement se retrouver en difficultés suite aux enquêtes menées à son encontre.

Volonté délibérée de tromper les actionnaires ?

Les deux enquêtes majeures visant le constructeur concernent des déclarations de l'entreprise ou de son patron qui si elles s'avéraient ou fausses pourraient prouver qu'il y a une volonté délibérée de tromper les actionnaires.  Un domaine avec lequel la justice US est loin de badiner.

Les entreprises cotées étant très encadrées aux Etats-Unis, toute fausse déclaration touchant à des décisions stratégiques ou des prévisions tombent sous le coup d’investigations civiles et pénales, et donc de la criminalité financière.

Dans les prochains mois, Tesla devrait donc faire l'objet d'une vigilance accrue de la justice. Toute irrégularité mise en avant lors des investigations pourrait entraîner l'entreprise dans de nouvelles zones de turbulences.

Sources : Reuters, Automotive News

Pour résumer

Tesla dans le collimateur de la justice US. Après une procédure civile intentée par la SEC (le gendarme de la Bourse US), le Département de la Justice américain vient en effet d'ouvrir une enquête - criminelle - à l'encontre du constructeur automobile.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.