par Thibaut Emme

Sécurité routière : nombre de morts à -19% en août

Le nombres de tués sur les routes de France Métropolitaine a chuté de 19% au mois d'août 2020 par rapport à l'année précédente selon les chiffres de l'ONISR.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Les chiffres

L'Organisme National Interministériel à la Sécurité Routière a publié les chiffres provisoires du mois d'août. Ainsi le nombre de personnes décédées dans un accident de la route baisse de 19% : 235 personnes sont décédées contre 290 au mois d'août 2019 soit 55 de moins.

En revanche, le nombre d'accidents corporels est en hausse de 2% à 4 339 contre 4 253 il y a un an. Le nombre de blessés augmente lui aussi légèrement de 1,2% à 5 682 blessés, soit 70 de plus qu'en 2019.

Sur 12 mois cumulés, de septembre 2019 à août 2020, le nombre de tués s'établit à 2 790 soit une baisse de 15,1%. Les autres indicateurs baissent un peu moins. Toutefois, ils restent autour de -14%. Depuis le début de l'année 2020, la baisse est de 21,3% pour les tués avec 1 682 décès contre 2 136 sur les 8 premiers mois de 2019.

Dans les Outre-mer, on comptabilise 13 tués en août 2020 contre 11 en 2019.

Analyse rapide

Il y a bien évidemment eu le creux de mars et surtout d'avril 2020. Mais, globalement, la courbe du nombre de tués sur la route reste en dessous de celles de 2013 ou 2019, deux années référence pour le plus bas. Pourquoi ? On peut avancer plusieurs explications. Déjà, les Français se sont sans doute moins déplacés depuis le confinement. Mais, il faut aussi voir que la France, qui est à la fois une destination et une terre de transit estival pour nos voisins Européens n'a pas connu un tourisme identique aux années précédentes.

Ainsi, si on considère la période juin/juillet/août, on comptabilise 733 décès. Or, en 2019, sur cette même période, on en comptabilisait 910 ! Cela représente 177 décès de moins ou une baisse de près de 20%. Par rapport à 2013, ce sont carrément 226 décès de moins. La baisse de la mortalité profite essentiellement aux automobilistes (-36 tués) ainsi qu'aux motards (-24 tués).

La hausse des accidents et des blessés se fait principalement en agglomération, où les conséquences sont souvent moins graves du fait d'une vitesse moindre. Il faudrait les chiffres du trafic routier de cette période pour valider ces hypothèses.

2020 est une année très particulière avec la pandémie et les confinements français comme mondiaux. Reste que cette année deviendra une référence qu'il sera sans doute difficile d'égaler sans des circonstances aussi exceptionnelles.

Pour résumer

Le nombres de tués sur les routes de France Métropolitaine a chuté de 19% au mois d'août 2020 par rapport à l'année précédente selon les chiffres de l'ONISR.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.