par Thibaut Emme

Sécurité routière 2021 : +7% en juillet, mais toujours mais...

On le répète depuis le début de l'année, 2021 est une année spéciale en matière de statistiques routières puisque 2020 a vu plusieurs confinements stricts réduire le trafic routier ainsi que les accidents qui y sont liés. Résultat, on connait des hausses par rapport à 2020, mais des baisses par rapport à 2019, dernière année "normale" en date.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Ce mois de juillet n'y fait pas exception puisque l'ONISR (Organisme Interministériel à la Sécurité Routière) indique qu'il y a eu 313 personnes décédées sur les routes de Métropole. Cela représente 20 tués de plus (+7%) par rapport à juillet 2020. Mais, par rapport à juillet 2019, c'est 15 tués de moins soit -5%. Même par rapport à la moyenne des 5 dernières années "normales" (2015-2019), juillet 2021 c'est -8%.

Il en va de même pour les autres indicateurs comme le nombre d'accidents corporels qui s'établit à 5 006 en juillet 2021, contre 4 970 en juillet 2020, soit 36 accidents corporels de plus. Par rapport à juillet 2019 et ses 5 287 accidents corporels, cela représente une baisse de  281 accidents soit -5%.

Quant aux blessés, on en dénombre 6 609 juillet 2021, contre 6 386 en juillet 2020. C'est une hausse de 223 blessés soit +3 %. Le nombre de blessés est toutefois en baisse là encore par rapport à 2019 avec 183 blessés de moins (-3%). Globalement, ce mois de juillet 2021 est donc bon pour la sécurité routière.

Sept premiers mois en forte baisse par rapport à 2019

Depuis le début de l'année 2021, l'ONISR comptabilise 1 549 tués. Ils étaient 1 446 sur les 7 premiers mois de 2020 soit une hausse de 7% (103 tués de plus). Par rapport à 2019 et ses 1 846 tués, c'est, en revanche, en forte baisse de 297 tués soit -16% ! Côté accidents et blessés, on est plus sur du +20% par rapport à 2020, mais -9% par rapport à 2019.

De façon un peu étonnante, les cyclistes, piétons et motocyclistes voient leurs chiffres en baisse par rapport à 2020. Sans doute que pour ces catégories, la météo maussade, pluvieuse et "froide" a joué pour diminuer les sorties estivales souvent propices aux accidents pour les motos ou les cyclistes.

En revanche, les automobilistes retrouvent les niveaux de tués de 2019. Départs en vacances et fin totale (provisoire ?) de tout couvre-feu ou restriction de mobilité ont sans doute joué pour une hausse des déplacements en voiture. Ce sont particulièrement les jeunes conducteurs de 18 à 24 ans qui voient le nombre de tués repartir fortement à la hausse. Mais, il y a aussi les gens de plus de 65 ans.

Si les touristes ne sont pas encore revenus en masse, le trafic routier dû aux touristes est revenu à la normale ou presque selon le CEREMA. De plus, les Français sont restés plus en France cette année pour leur vacance. De fait, on peut considérer que l'on est "à la normale" niveau trafic. Ces chiffres de la sécurité routière sont donc "bons" vu la baisse par rapport à 2019.

Pour résumer

On le répète depuis le début de l'année, 2021 est une année spéciale en matière de statistiques routières puisque 2020 a vu plusieurs confinements stricts réduire le trafic routier ainsi que les accidents qui y sont liés. Résultat, on connait des hausses par rapport à 2020, mais des baisses par rapport à 2019, dernière année "normale" en date.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.