par Elisabeth Studer

Mercedes Espagne : les salariés refusent de poursuivre l'activité

L'usine Mercedes de Vitoria en Espagne a vécu un moment historique ce matin : les employés ont d'eux-même décidé d'arrêter leur activité,  alléguant le risque de contagion des coronavirus et la nécessité de suivre les mesures de confinement général ordonné par le gouvernement.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le Comité d'Entreprise bloque la sortie des chaînes de production

Le comité d'entreprise (CE) a réuni une équipe d'employés de la chaîne de montage - l'une des rares opérant encore lundi dans l'industrie automobile en Espagne – tentant de mettre fin à l'attitude de la direction de Mercedes, qu'il qualifie d'irresponsable.

A 10 h du matin, les membres du CE se sont assis par terre au bout de la chaîne de montage pour empêcher les camionnettes de sortir. Les salariés ont soutenu l'action de leurs représentants, arrêtant parallèlement leur activité en scandant "Fermez maintenant!"

Le CE alerte la police de la Communauté sur un risque imminent

Les représentants syndicaux ont parallèlement dénoncé à l'Ertzaintza - police de la Communauté autonome basque espagnole - la situation de risque imminent pour la santé des salariés en raison de l'absence de mesures de sécurité et de l'incapacité à pouvoir respecter la distance minimale entre les employés pour éviter la transmission du Covid-19.

L'Ertzaintza assume l'intégralité des compétences en ce qui concerne l'ordre public, la sécurité des citoyens et la circulation routière sur le territoire de la communauté autonome.

Mercedes ordonne à la suite l'arrêt de l'activité

À la suite de ces événements, la direction a ordonné l'arrêt de l'activité de production dans les installations de Mercedes de Vitoria et le début d'une négociation d'un dossier de réglementation de l'emploi temporaire (ERTE) pour le personnel concerné, composé d'environ 5 000 employés.

Dans un communiqué, la direction a assuré que cette décision était "inévitable et motivée par les mesures de sécurité croissantes requises par les autorités sanitaires", dans le cadre de l'état d'alerte décrété au niveau national pour gérer la crise sanitaire des coronavirus ", qui rendent impossible le maintien d'une activité productive "dans une usine comme celle-ci.

"Cette décision extraordinaire et imprévisible a été convenue avec le comité d'entreprise, étant le meilleur moyen de réduire les infections et de contribuer au ralentissement de l'expansion des personnes concernées", a indiqué la direction, ajoutant que la reprise de l'activité sera communiquée "en temps opportun" avec "un préavis suffisant".

Le syndicat UGT FICA pour un arrêt des sites en l'absence de garantie

Le secrétaire sectoriel du syndicat UGT de l'industrie automobile, Jordi Carmona, avait précédemment assuré que le syndicat prévoyait de stopper l'activité dans les usines automobiles espagnoles alors que la sécurité des travailleurs n'était pas garantie face à l'épidémie de coronavirus.

S'adressant à Europa Press, Carmona a expliqué ne pas exiger une mise au chômage technique mais que l'activité industrielle soit interrompue tant que la protection et la sécurité des employés n'étaient pas assurées.

Il a indiqué que le syndicat demandait au secteur de « privilégier la santé des employés par rapport à d'autres intérêts économiques, sauf dans certains cas restreints".

Carmona a souligné qu'à partir de mardi prochain débuteraient les négociations sur les conditions des salariés soit avec des mesures de flexibilité, ou avec d'autres mesures assurant la viabilité de l'entreprise, "en veillant" toutefois "à ce que cela ne soit pas utilisé pour d'autres choses."

Notre avis, par leblogauto.com

Dommage que Mercedes n'ait pas pris les devants … et n'ait pas pris de lui-même la décision de fermer le site. Contrairement à son homologue allemand Volkswagen qui a de lui-même décidé ce week-end d'interrompre ses activités de production en Espagne.

La vidéo : ici

Sources : Europa Press, cocheglobal.com

Pour résumer

L'usine Mercedes de Vitoria en Espagne a vécu un moment historique ce matin : les employés ont d'eux-même décidé d'arrêter leur activité,  alléguant le risque de contagion des coronavirus et la nécessité de suivre les mesures de confinement général ordonné par le gouvernement.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.