par La rédaction

Les PV à la volée en forte hausse

Voici donc la dernière pratique terriblement tendance au sein de la police. Qu'on la nomme "PV au vol" ou "PV à la volée", les deux expressions cachent un principe similaire : le constat d'une infraction par un agent des forces de l'ordre qui vous l'adresse par courrier sans vous avoir arrêté. Ce matin par exemple, pris en flagrant délit de passage au rouge, vous avez peut-être été attrapé par la patrouille sans vous en rendre compte. Rendez-vous dans quelques semaines dans la boîte aux lettres...

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

167 en 2006 et 2282 l'an dernier, chiffres fournis par la Préfecture de Police de Paris. Les amateurs de calculs de pourcentages (ce qui n'est pas mon cas !) pourront se délecter de l'explosion en deux ans du nombre de PV à la volée. Oui, même sans le pourcentage, on comprend facilement l'envolée de la pratique. Et bien chers lecteurs du blogauto, tremblez davantage ! Un document officiel de ce même organisme officialise la poursuite de la pratique (oui c'est payant, quoique...) mais n'invite pas explicitement à une nouvelle augmentation des constats.

Toutes les infractions ne rentrent dans le cadre de cette application. On en dénombre uniquement sept : non respect des feux rouges, non respect des stops, stationnement, excès de vitesse inférieur à 50km/h, non respect des distances de sécurité, non acquittement des péages et utilisation de voies réservées à la circulation de véhicules spécifiques (bus, trams, etc).

Les PV à la volée ne concernent donc pas le défaut de port de ceinture ou, autre exemple, l'utilisation du portable au volant. On a donc vu que le nombre d'infractions et les courriers explosaient. Le plus cocasse pour conclure : la majorité des automobilistes ayant contesté a finalement été entendue. Et oui, ne pouvant prouver formellement la présence du contrevenant au volant, forcément. Qui s'est exclamé : "Et donc l'intérêt de la procédure ?!"...

Pour résumer

Voici donc la dernière pratique terriblement tendance au sein de la police. Qu'on la nomme "PV au vol" ou "PV à la volée", les deux expressions cachent un principe similaire : le constat d'une infraction par un agent des forces de l'ordre qui vous l'adresse par courrier sans vous avoir arrêté. Ce matin par exemple, pris en flagrant délit de passage au rouge, vous avez peut-être été attrapé par la patrouille sans vous en rendre compte. Rendez-vous dans quelques semaines dans la boîte aux lettres...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.