par Thibaut Emme

L'Allemagne interdit le service VTC Uber

Les VTC font couler beaucoup d'encre en Europe et dans le monde. Si en France la situation est loin d'être réglée, en Allemagne elle vient de prendre une tournure inattendue avec l'interdiction pure et simple.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Les VTC font couler beaucoup d'encre en Europe et dans le monde. Si en France la situation est loin d'être réglée, en Allemagne elle vient de prendre une tournure inattendue avec l'interdiction pure et simple.

Uber avait déjà subit plusieurs revers dans différentes villes allemandes (dont Berlin) mais les décisions n'avaient qu'une portée locale. Cette fois-ci c'est un peu différent. La Haute cour régionale de justice de Francfort a interdit à Uber d'être présent dans la ville et la région. Uber est soumis à 250 000 euros par infraction constatée. Le tribunal considère que bien que ne fournissant pas le service de transport de personne (jugé illégal par la loi allemande) Uber participe pleinement à l'activité et est donc coupable au même titre qu'un chauffeur VTC.

Pire, le Tribunal considère que l'application Uber étant la même partout, l'interdiction à Francfort vaut donc une interdiction sur tout le territoire. Un coup dur pour les VTC et les applications type Uber, mais un soulagement du coté des taxis. Uber compte évidemment faire appel de la sentence et peut compter sur un allié, My Driver, filiale du loueur Sixt, habitué à casser les codes établis.

Source : Frankfurter Allgemeine Zeitung, illustration : Uber

Pour résumer

Les VTC font couler beaucoup d'encre en Europe et dans le monde. Si en France la situation est loin d'être réglée, en Allemagne elle vient de prendre une tournure inattendue avec l'interdiction pure et simple.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.