par Elisabeth Studer

Dieselgate : enquête sur VW élargie à Continental

Continental désormais lié à Volkswagen dans le scandale du dieselgate ? Les deux groupes viennent d’annoncer que le parquet allemand avait élargi son enquête sur le dossier à l'équipementier automobile Continental, dont les bureaux ont été perquisitionnés.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Perquisition des bureaux de Continental

La justice allemande s'intéresse désormais au rôle joué par Continental dans la fourniture de composants de moteur. Un porte-parole du parquet de Hanovre a précisé qu’elle avait demandé une perquisition dans les bureaux de l'équipementier à Hanovre, Ratisbonne, Wolfsburg, Gifhorn, Berlin, Francfort et Nuremberg. Soixante-seize policiers et quatre procureurs ont été mobilisés dans le cadre de ces perquisitions.

Dans un communiqué, Continental a indiqué que plusieurs de ses bureaux avaient été perquisitionnés et que le groupe coopérait avec les autorités, sans plus de commentaire.

Enquête pour fraude concernant des salariés de Continental

"Nous enquêtons sur des salariés de Continental, soupçonnés d'avoir encouragé la fraude et d'avoir fourni de faux documents", a déclaré le procureur Oliver Eisenhauer. Ajoutant que sept ingénieurs et deux chefs de projet figurent parmi les suspects. Deux dirigeants et un responsable de la conformité ont décidé de coopérer dans le cadre de cette enquête, a-t-il noté.

Coopération de VW en qualité de témoin

Un porte-parole de Volkswagen a déclaré pour sa part que le constructeur coopérait dans cette enquête en qualité de témoin. Et ce, conformément à l’accord conclu entre le groupe automobile et le parquet de Brunswick en mai dernier.

Le bureau du procureur de Hanovre a déclaré que l'enquête visant Continental était une extension des enquêtes précédentes contre Audi et VW.

Notre avis, par leblogauto.com

Fin 2019, Continental avait annoncé qu’il allait réduire ses activités de production de moteurs. Les règles plus strictes sur les émissions polluantes des véhicules menacent en effet de réduire sensiblement la demande de composants pour les moteurs thermiques, et l’équipementier souhaite par conséquence réduire la voilure dans ce domaine. Les mesures devraient entraîner environ 5 040 suppressions d’emplois d’ici 2028.

Un phénomène qui aurait pu motiver l’équipementier à collaborer avec Volkswagen pour tenter de minimiser le niveau d’émissions polluantes observés sur les différents véhicules du constructeur.

Sources : Reuters

Pour résumer

Continental désormais lié à Volkswagen dans le scandale du dieselgate ? Les deux groupes viennent d’annoncer que le parquet allemand avait élargi son enquête sur le dossier à l'équipementier automobile Continental, dont les bureaux ont été perquisitionnés.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.