par Thibaut Emme

La CLCV lance une action de groupe contre Volkswagen

L'association CLCV confirme une information qui bruissait depuis plusieurs jours : oui, ils ont engagé une action de groupe contre Volkswagen.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

"Consommation Logement Cadre de Vie" (CLCV) a donc décidé de mener la "fronde" contre VW. Pour rappel, le groupe Volkswagen a truqué plusieurs de ses moteurs diesel de différentes marque grâce à une partie logicielle destinée à détecter les phases de tests. Ainsi, les moteurs s'adaptaient à la situation et pouvaient passer haut la main les normes d'homologations en matière de pollution tout en pouvant se lâcher en conduite réelle.

En France, plus de 900 000 véhicules, vendus entre 2009 et 2015, seraient concernés. Un peu partout dans le monde, des actions en justice ont été lancées contre VW et les différentes marques. Et en France ? Dans notre pays, depuis la loi 2014-344 du 17 mars 2014, les consommateurs peuvent désormais obtenir des dédommagements suite à une action de groupe.

Attention, contrairement aux USA, une action de groupe "à la française" doit d'abord être menée et gagnée par une association de consommateurs agréé comme la CLCV avant que les consommateurs victimes ne puissent prétendre à la réparation du préjudice subi. Si la CLCV obtient gain de cause, un juge désignera un cadre précis et les consommateurs répondant à ce cadre pourront se manifester.

La CLCV a décidé de communiquer sur son action de groupe contre VW pour que ceux qui s'estiment victimes du dieselgate de VW attendent le résultat de cette action de groupe. Il faudra que la décision sur la culpabilité de VW ou non soit définitive. Des recours de part et d'autre seront possibles.

Notre avis, par leblogauto.com

Le temps de la justice semble toujours très long quand on s'estime victime. On en est à 5 ans après l'éclatement du scandale du dieselgate et on a donc enfin la première action de groupe contre VW chez nous. Il faudra sans doute encore plusieurs années pour avoir le résultat de l'action et que les consommateurs qui s'estiment floués demandent et obtiennent réparation.

D'ici-là, les voitures aux moteurs truqués auront roulé, roulé, roulé et pollué, pollué, pollué. Evidemment, un rappel a été lancé pour corriger le problème, mais rien n'oblige les propriétaires à le faire faire et à "réparer" la triche.

Pour résumer

L'association CLCV confirme une information qui bruissait depuis plusieurs jours : oui, ils ont engagé une action de groupe contre Volkswagen.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.