par Thibaut Emme

2 782 décès sur les routes en 2020 : merci les touristes ?

L'ONISR vient de publier son pré-bilan pour la Sécurité Routière pour l'année 2020. En dessous des 2 800 morts, c'est une année marquée par la Covid-19.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

20% de baisse concernant tous les indicateurs de la Sécurité Routière pour l'année 2020. En brut, l'Organisme National Interministériel à la Sécurité Routière (ONISR) dénombre 2 782 décès sur les routes de Métropole et d'Outre-Mer. Du côté des accidents corporels, il y en a eu 47 523 soit une baisse de 19% par rapport à 2019. Pour les blessés, il y en a eu 59 060 soit une baisse de 20%.

En Métropole seule, 2 550 personnes seraient décédées en 2020 sur la route. L'ONISR emploie encore le conditionnel car le bilan n'est pas encore définitif. On considère comme mort dans un accident de la route, une personne décédée sur le coup ou dans les 30 jours qui suivent l'accident. A cela s'ajoutent 44 997 accidents corporels et 55 754 blessés en Métropole.

L'ONISR fait le rapprochement entre l'évolution du trafic routier et le nombre d'accidents. Bien vu Cap'tain Obvious ! Si cette corrélation est démontrée par les graphiques montrant l'évolution du nombre de victimes, des accidents, et du trafic sur une moyenne glissante sur 7 jours. En revanche, les courbes des tués suivent moins la courbe du trafic.

Le trafic a été fortement influencé par les deux confinements, mais également par l'absence de touristes en transit ou à destination de la France. La courbe de trafic 2020 est restée en dessous de la moyenne 2015-2019 jusqu'à la troisième semaine de juillet. Elle est repassée en dessous à partir de la mi-septembre.

Toutes les catégories d'âge sont concernées par la baisse du nombre de morts sur la route. La baisse la moins forte (-9%) concerne tout de même les personnes de 65-74 ans. Dans les catégories d'usagers de la route, il y a 389 piétons soit une baisse moindre que la moyenne. Les cyclistes aussi paient un lourd tribu avec 174 tués soit 13 de moins (-7%). Les cyclomotoristes ont aussi une baisse plus modérée que la moyenne (-4% seulement). Le pré-bilan 2020 est par ici.

Notre avis, par leblogauto.com

Evidemment cette année 2020 va faire partie des aberrations statistiques de la Sécurité Routière. Il faudra tenir compte de cette aberration les prochaines années. Il est - à priori - impensable que les gouvernants usent de confinement pour faire baisser durablement la sécurité routière.

Au moins, ces confinements auront pour bonne conséquence d'avoir fait créer des centaines de kilomètres de pistes cyclables (les coronapistes). Pistes qu'il convient désormais de pérenniser et surtout de séparer des voies de circulation (différence piste cyclable vs. voie cyclable) sous peine de possiblement voir le nombre de cyclistes tués ou accidentés grimper.

Pour résumer

L'ONISR vient de publier son pré-bilan pour la Sécurité Routière pour l'année 2020. En dessous des 2 800 morts, c'est une année marquée par la Covid-19.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.