par Pierre-Laurent Ribault

Super Formula 2021-6 : Tomoki Nojiri champion à Motegi

Tomoki Nojiri a été couronné champion de Super Formula 2021 à Motegi, à une épreuve de la fin de la saison. La Super Formula Lights a également choisi son champion, Teppei Natori.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Échos

Après une longue attente, Sacha Fenestraz est de retour au Japon, ayant enfin obtenu le feu vert des autorités alors que la situation sanitaire se détend dans le pays. Il était accompagné ce week-end par trois autres revenants que le WEC avait maintenus hors du pays jusque-là, les deux Japonais stars du Gazoo Racing Kazuki Nakajima et Kamui Kobayashi, et Tatiana Calderon, qui devraient être à nouveau absents la prochaine fois encore un fois pour cause de WEC.

Le retour de Kazuki Nakajima a mis Giuliano Alesi à pied, en tout cas en Super Formula puisque le jeune Francais était là pour disputer le titre en Super Formula Lights.

Qualifications

Les qualifications étaient perturbées par la pluie qui se mettait à tomber alors que démarrait la Q2. La plupart des favoris s'en sortaient mais Hirakawa et Fukuzumi n'allaient pas plus loin, alors que Kenta Yamashita se pointait en tête du classement, une place inhabituelle pour lui cette saison.

La pluie s'arrêtait pour la Q3 mais la plupart des pilotes jouaient la prudence en intermédiaires. Ce n'était pas le cas de Hiroki Otsu qui décidait de tenter le diable en fin de session et sortait en slicks. Bien lui en prenait puisqu'il signait la pole position avec 4 secondes d'avance sur son second, Naoki Yamamoto, devant Nojiri et Yamashita qui confirmait son beau temps de la Q2.

Course

Sur une piste encore humide mais un temps s'éclaircissant tout le monde partait en intermédiaires et l'enjeu allait être de savoir s'arrêter au bon moment. Le départ se passait bien pour Hiroki Otsu qui prenait la tête devant Naoki Yamamoto alors que Nojiri, tendu, restait en dedans et se retrouvait à la huitième place en position d'attente.

Alors que l'on s'approchait de la fenêtre de changement de gommes, les pneus inter commençaient à flancher sur les trajectoires presque sèches et certains pilotes sombraient : Kenta Yamashita qui s'était bien maintenu jusque-là au troisième rang, puis Nobuharu Matsushita, bientôt oubliés dans les tréfonds du peloton.

Les arrêts débutaient au dixième tour et les pilotes les plus audacieux ressortaient en slicks, signalant le début de la migration attendue. Mais les conditions restaient piégeuses et Sacha Fenestraz en faisait les frais, restant scotché un long moment dans l'herbe du bas-côté après être parti en tête-à-queue sur ses pneus encore froids. Safety car !

La course basculait à ce moment. Tout le monde ou presque plongeait immédiatement dans la voie des stands pour changer de gommes sauf Naoki Yamamoto, Ryo Hirakawa et Nirei Fukuzumi. Funeste décision pour les trois hommes qui prenaient le commandement, instantanément rejoints dans la queue par les autres pilotes, Otsu le premier, en pneus neufs.

Trois tours plus tard le safety car s'effaçait et la course repartait pour deux tours avant que Yamamoto, Hirakawa et Fukuzumi ne soient contraints à leur tour à changer leurs gommes, perdant toute chance de bien figurer. Hiroki Otsu reprenait le commandement devant Sakaguchi, Sekiguchi et Makino.

Tatiana Calderon sortait alors violemment, déclenchant une nouvelle sortie du safety car. Au redépart, Oyu qui était intercalé en seconde position avec un tour de retard avait la mauvaise idée de ralentir pour laisser passer le train, ce qui créait la confusion et trois voitures se retrouvaient dans le gravier, éliminées : Sho Tsuboi, Hirakawa et Yamamoto. Troisième safety car en moins de dix tours !

C'était le dernier. La partie finale de l'épreuve se déroulait sans incident majeur, mais avec une intéressante dose de suspense. Yuhi Sekiguchi, dont les derniers espoirs de titre étaient conditionnés a une victoire, se retrouvait en dans les derniers tours dans les roues des deux premiers devant lui. Allait-il réussir in extremis l'exploit ? Eh non. Le pilote Impul perdait ses derniers espoirs avec une petite faute permettant à Makino de lui subtiliser la dernière marche du podium, ce qui du même coup assurait le titre pour Tomoki Nojiri.

Hiroki Otsu passait la ligne en vainqueur devant Sena Sakaguchi et Makino, Nojiri terminant cinquième.

C'est la première fois depuis plus d'une décennie que le titre est attribué avant la dernière épreuve de la saison, ce qui témoigne du niveau de domination de Tomoki Nojiri cette année. Après une première victoire lors de sa saison inaugurale prometteuse en 2014, Nojiri est rentré dans le rang, solide combattant de l'armada Honda mais sans éclat.

Devenu cette saison leader de l'écurie Mugen et officieusement du clan Honda quand Naoki Yamamoto se noyait dans les problèmes en arrivant chez Nakajima Racing, il a su trouver le supplément de confiance et le delta de vitesse qui lui manquait et a aligné les victoires et les résultats importants, nettement au-dessus du lot. Il faudra compter avec lui dans les années qui viennent sur la base de cette nouvelle attitude plus affirmée.

Avant cela, la Super Formula 2021 se conclura à Suzuka les 30 et 31 octobre pour les deux dernières courses de la saison.

Crédit images : Toyota GR, Honda Racing

Super Formula Light

Contrairement à la grande classe, c'était le dernier week-end pour la petite classe des Super Formula Lights et le titre se jouait entre Teppei Nattori, dominant depuis le début de saison, et Guiliano Alesi qui est monté en puissance au fur et à mesure des courses et qui arrivait samedi avec une chance, s'il réussissait à dominer les trois courses disputées entre samedi et dimanche.

Cela commençait bien pour le jeune pilote français qui remportait la course de samedi dans des conditions piégeuses alors que Nattori ne pouvait faire mieux que quatrième. Lors de la seconde course du week-end dimanche matin disputée sur le mouillé Alesi auteur de la pole faisait un départ timide et était bientôt attaqué par Natori qui forçait un peu le passage. Les deux hommes se touchaient, entraînant une crevaison rédhibitoire pour Alesi et une pénalité pour Natori qui les mettaient hors des points. Le troisième homme du championnat Ren Sato remportait la victoire et Teppei Natori le titre.

Alesi se consolait un peu avec une nouvelle victoire lors de la dernière course, portant son total à quatre. Comme Natori, il peut être satisfait de sa belle saison et de sa trajectoire ascendante. Les deux garçons devraient se retrouver titulaires en Super Formula la saison prochaine, on leur souhaite en tout cas.

Classement

Sixième manche du championnat de Super Formula 2021 à Twin Ring Motegi, 16 et 17 octobre 2021

Po.No.DriverTeam / EngineGap
115Hiroki OtsuRed Bull MUGEN Team Goh

HONDA/M-TEC HR-417E

239Sena SakaguchiP.MU/CERUMO・INGING

TOYOTA/TRD 01F

1.706
36Tadasuke MakinoDOCOMO TEAM DANDELION RACING

HONDA/M-TEC HR-417E

3.561
419Yuhi Sekiguchicarenex TEAM IMPUL

TOYOTA/TRD 01F

1.091
516Tomoki NojiriTEAM MUGEN

HONDA/M-TEC HR-417E

0.396
651Nobuharu MatsushitaB-Max Racing Team

HONDA/M-TEC HR-417E

1.876
736Kazuki NakajimaKuo VANTELIN TEAM TOM’S

TOYOTA/TRD 01F

1.084
83Kenta YamashitaKONDO RACING

TOYOTA/TRD 01F

2.993
937Ritomo MiyataKuo VANTELIN TEAM TOM’S

TOYOTA/TRD 01F

2.283
107Kamui KobayashiKCMG

TOYOTA/TRD 01F

2.372
1114Kazuya OshimaNTT Communications ROOKIE

TOYOTA/TRD 01F

6.948
125Nirei FukuzumiDOCOMO TEAM DANDELION RACING

HONDA/M-TEC HR-417E

0.548
134Sacha FenestrazKONDO RACING

TOYOTA/TRD 01F

1Lap
1464Toshiki OyuTCS NAKAJIMA RACING

HONDA/M-TEC HR-417E

25.479
31Laps)
38Sho TsuboiP.MU/CERUMO・INGING

TOYOTA/TRD 01F

14Laps
1Naoki YamamotoTCS NAKAJIMA RACING

HONDA/M-TEC HR-417E

4.413
20Ryo Hirakawacarenex TEAM IMPUL

TOYOTA/TRD 01F

0.381
12Tatiana CalderónThreeBond DragoCORSE

HONDA/M-TEC HR-417E

4Laps
18Yuji KunimotoKCMG

TOYOTA/TRD 01F

14Laps

Championnat

Po.No.DriverTotalCinq meilleurs résultats
116Tomoki Nojiri8380
219Yuhi Sekiguchi47.547.5
364Toshiki Oyu4141
439Sena Sakaguchi35.535.5
55Nirei Fukuzumi3434
615Hiroki Otsu33.533.5
720Ryo Hirakawa3131
851Nobuharu Matsushita30.530.5
96Tadasuke Makino2323
1037Ritomo Miyata2422
116Ukyo Sasahara1818
1236Giuliano Alesi1717
131Naoki Yamamoto1111
1438Sho Tsuboi66
1536Kazuki Nakajima44
163Kenta Yamashita33
1718Yuji Kunimoto33
1814Kazuya Oshima2.52.5
197Kamui Kobayashi11
4Sacha Fenestraz
12Tatiana Calderón
4Yuichi Nakayama
7Kazuto Kotaka
12Koudai Tsukakoshi
20Mitsunori Takaboshi
50Yves Baltas

Pour résumer

Tomoki Nojiri a été couronné champion de Super Formula 2021 à Motegi, à une épreuve de la fin de la saison. La Super Formula Lights a également choisi son champion, Teppei Natori.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.