par Nicolas Anderbegani

Sortie de route pour le championnat W Series ?

La saison 2022 du championnat automobile féminin W Series pourrait ne pas aller à son terme pour des problèmes financiers

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Selon le média britannique The Telegraph, des problèmes financiers affectent le championnat féminin. La série W a été créée en 2019 en tant que classe exclusivement réservée aux conductrices. De cette façon, la FIA a voulu donner aux femmes plus d'opportunités pour une carrière dans le sport automobile. Le vainqueur de la série reçoit une grosse somme d'argent (500 000 $), les points de licence correspondants et, en 2022, la saison se déroulera également pendant les week-ends de course de F1.

Beaucoup de dettes

Les choses ne semblent pas très brillantes, cependant.  La série W doit encore se rendre en Amérique et au Mexique cette saison pour les trois dernières courses de la saison, mais la série aurait accumulé 7,5 millions de dettes et plusieurs créanciers attendent des paiements depuis un certain temps. Whisper, diffuseur hôte des W Series, ne sera pas présent à Singapour ce week-end, alors que les promoteurs du championnat tentent désespérément de réunir les fonds nécessaires pour rester à flot.

Les organisateurs font tout ce qu'ils peuvent pour maintenir la série en vie, mais le média a également appris qu'un accord d'un million de dollars avec une société américaine inconnue n'avait toujours pas abouti après la signature du contrat. Catherine Bon Muir, la fondatrice de la série, n'a pas répondu à cette rumeur, mais a déclaré que la série cherchait un soutien. Reste à savoir si cela viendra à temps pour sauver cette saison. "Nous sommes confiants dans le fait que nous continuerons à récolter des fonds. Vous devez comprendre que la W Series est un tout nouveau sport. Le tennis est devenu égalitaire entre les hommes et les femmes maintenant parce que Billie-Jean King s’est battue pour ces droits il y a 50 ans. Le football commence lentement à devenir plus égalitaire. (…) Cela prend du temps. Nous n’en sommes qu’à notre troisième saison. Mais nous avons déjà eu un impact énorme et nous sommes une force pour le bien. »

Une fausse bonne idée ?

Le bilan demeure néanmoins très mitigé. Jamie Chadwick a remporté les deux premières saisons 2019 et 2021 (2020 fut annulé en raison de la pandémie), après une expérience peu concluante en 2020 dans le championnat de Formule Europe régionale, achevé au 9ème rang. Cette année, la britannique a rempilé pour une saison supplémentaire en W Series et se dirige vers un 3ème titre, mais le passage vers la F3 et la F2 semble compromis. Une opportunité pourrait se présenter en Indy Lights.

Le principe du championnat n’a d’ailleurs pas eu que des bons échos du côté des pilotes féminines. Des noms connus tels que Michèle Mouton, Simona De Silvestro, Pipa Mann ou encore Sophia Flörsch militent pour les compétitions mixtes et ne voient pas en quoi une « ségrégation » des femmes dans un championnat genré pourrait les servir. Nous penchons aussi du côté de cet avis !

Pour résumer

La série W féminine, dominée depuis ses débuts par la britannique Jamie Chadwick, pourrait ne pas voir le terme de la saison 2022, en raison de gros problèmes financiers. Pour l'instant, le championnat n'a pas encore apporté la preuve de son utilité pur promouvoir les femmes dans le sport automobile.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.