par Joest Jonathan Ouaknine

Indycar: les stars des Speedways

Autant vous prévenir d'emblée. L'article qui suit est entièrement subjectif. Et pour cause: l'auteur de Indycar: les stars des Speedways, paru cette semaine chez E.T.A.I., c'est votre serviteur!

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Jusqu'ici, il y avait des livres sur les 500 miles d'Indianapolis, des livres sur l'époque du CART, des livres sur tel circuit, tel constructeur ou tel pilote. Néanmoins, aucun ouvrage ne traitait l'ensemble des courses d'Indycar ayant eu lieu de 1905 à nos jours.

Tout simplement car les Américains rédigent peu d'ouvrages généralistes.

Faute d'avoir pu trouver le livre que je cherchais en librairie, je l'ai écris.

J'ai voulu un livre accessible à tout point de vue. Pas uniquement pour ceux qui suivent l'Indycar ou qui s'intéressent de près au sport automobile US. J'espère que certains néophytes découvriront ainsi que non, il n'y a pas que la F1 sur terre.

Le fil rouge, c'est la présence des "Européens" aux Etats-Unis, de Jules Goux à Sébastien Bourdais.

L'Indycar, c'est donc 105 ans d'histoire, voir plus. Car on démarre la toute première compétition sur le sol US: une espèce de course d'orientation dans les faubourgs de Chicago, en 1895. Et on va jusqu'à aujourd'hui.

Une histoire qui fut loin d'être rectiligne, avec ses avancées, ses retours en arrière, ses chemins de traverse. Ses grands et ses petits hommes (et quelques femmes.)

Il était difficile de condenser tout cela en 135 pages. Impossible d'être exhaustif. Il fallait que cela reste digeste. Que ce ne soit pas une suite d'anecdotes ou une ennuyeuse galerie de portraits. Il fallait parler des gagnants, mais aussi des perdants magnifiques. Ne pas être trop sérieux, sans pour autant faire du kikoo lol mdr.

J'ai opté pour une construction avec un récit quasiment dans l'ordre chronologique. Mais, à intervalles réguliers, il y a des encadrés en rapport avec l'époque. Comme cela, le lecteur peut choisir de continuer ou de s'arrêter sur ces encadrés.

Christian Courtel en a lu le manuscrit. Il l'a trouvé "concis, précis et très riche au niveau de l'anecdote et de la construction." Son seul reproche est que j'avais écrit "Emmerson Fittipaldi" au lieu de "Emerson Fittipaldi".

Pour l'iconographie, j'ai choisi de présenter des images assez originales. Des images qui présentent la course dans son ensemble. Aux Etats-Unis, la course est un spectacle populaire. Les pilotes doivent faire le show aussi bien sur la piste qu'en dehors!

En bref, si vous cherchez une idée de cadeau pour noël... Ou alors, offrez-le vous, comme ça vous serez sur de recevoir au moins un cadeau qui vous plaise!

Pour résumer

Autant vous prévenir d'emblée. L'article qui suit est entièrement subjectif. Et pour cause: l'auteur de Indycar: les stars des Speedways, paru cette semaine chez E.T.A.I., c'est votre serviteur!

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.