par Joest Jonathan Ouaknine

Indycar 2013: Texas

Au Texas, on roule de nuit et le samedi. En course, il faut savoir ravitailler au bon moment et gérer ses pneus. Helio Castroneves (Penske), l'un des pilotes les plus chevronnés, sait parfaitement gérer sa stratégie. Il est logiquement récompensé par une victoire.Les chaises musicales continuent chez Dale Coyne et Panther.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Mike Conway, vainqueur de Detroit 1, refuse de rouler sur ovales. Donc, après Conway et Ana Beatriz, c'est enfin le tour de Stefan Wilson? Eh non, Pippa Mann réussit à trouver un sponsor in extremis et à coiffer le petit-frère de Justin. Rappelons qu'à Indianapolis, elle pilotait la 3e voiture du team.

Ryan Briscoe s'envole pour Le Mans. Panther ne s'est pas réconcilié avec J.R. Hildebrand et elle recrute Oriol "I will survive" Servia. Rappelons que les deux dernières écuries du Catalan ont fait faillite, ce qui ne devrait pas rassurer Panther...

Les essais

Pluie de sanctions après Detroit. Le podium de James Jakes (Rahal) était assez suspect. Le pilote a joué la gagne le dimanche, alors que d'habitude, il est plutôt dans le peloton. Effectivement, les officiels se sont rendu compte que son aileron était trop braqué.

Chez Dragon Racing, les pilotes ont été victime d'une Paul Tracy-ite collective. Sebastian Saavedra a montré ses majeurs à Marco Andretti et Sébastien Bourdais a fait de même auprès des commissaires (qui l'avaient sanctionné d'un drive through.)

Will Power (Penske) est lui pénalisé pour avoir jeté ses gants au visage de Bourdais (car le Manceau l'a expédié dans un mur.) L'Australien s'en tire avec une réprimande et décroche la pole dans le Texas.

Course

Marco Andretti (Andretti) déborde Power et prend la tête au premier passage. Ryan Hunter-Reay (Andretti) passe également le poleman. Le Chevrolet de Mann expire et déclenche les premiers drapeaux jaunes.

Marco Andretti contrôle la meute au restart. Puis il opte pour un arrêt tardif. Mauvaise pioche: peu après sa sortie des stands, Scott Dixon (Ganassi) casse sa boite de vitesse. Drapeaux jaunes. Le leader déchu est englué dans le gruppetto, tandis qu'Hunter-Reay est en tête.

Andretti reprend malgré tout la tête à l'issu de nouveaux arrêts. Reste à gérer la dégradation des pneus. Helio Castroneves (Penske) s'en tire mieux. Le Brésilien passe le leader, puis il s'échappe tranquillement.

Servia perd le contrôle et effectue un tête-à-queue. Ce sera la seule faute de pilotage de la course (un fait rarissime sur ovales.)

Castroneves est solidement amarré en tête. Malgré un arrêt qui s'éternise (suite à un écrou qui joue à cache-cache) Tony Kanaan (KV) part à l'assaut de son compatriote. Mais les Firestone n'aiment pas ce traitement. Kanaan retombe dans la hiérarchie. Il s'arrête une dernière fois et sauve une 3e place, derrière Hunter-Reay. Quant à Castroneves, il s'offre une 28e victoire dans un fauteuil.

Ce qui est bien avec Castroneves, c'est qu'il assure le show sur le podium! C'est le festival Castroneves!

Dans le clan Français, c'est un week-end à oublier. Une semaine après son succès à Detroit, Simon Pagenaud (Sam Schmidt) est un modeste 13e. Tristan Vautier (Sam Schmidt) est 18e. Quant à Bourdais, il termine 20e (sur 22.)

Au classement, en apparence, tout est ouvert: Castroneves est le 7e vainqueur en 8 courses. En pratique, le Texas marque le cap de la mi-saison et un trio se détache clairement. Grâce à ce premier succès 2013, Castroneves, se donne de l'air, avec 259 points. Très régulier, Andretti reste 2e, avec 237 points. Quant à Hunter-Reay, le seul à être monté 4 fois sur le podium, il est 3e à 232 points. Ce sont les 3 seuls au dessus de 200 points.

Côté tricolores, Pagenaud est 6e à 194 points. Vautier est 20e à 121 points et Bourdais est juste derrière lui, à 109 points. Rappelons que Vautier est le seul "rookie" disputant l'intégralité du championnat.

Le week-end prochain, l'Indycar ira dans le Milwaukee, où il retrouvera l'Indy Lights, l'US F2000 et la Mazda Pro.

Crédits photos: Indycar, sauf photo 11 (Dragon Racing)

A lire également:

Indycar 2013: Detroit 1 & 2

Pour résumer

Au Texas, on roule de nuit et le samedi. En course, il faut savoir ravitailler au bon moment et gérer ses pneus. Helio Castroneves (Penske), l'un des pilotes les plus chevronnés, sait parfaitement gérer sa stratégie. Il est logiquement récompensé par une victoire.Les chaises musicales continuent chez Dale Coyne et Panther.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.