Lancer le diaporama
Hoonipigasus 911
+5
Credit Photo - Hoonigan Racing
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Hoonipigasus, le dernier monstre de Ken Block

Jusqu'où ira Ken Block dans ses délires ? Un peu à l'image de la saga Fast and Furious qui semble repousser les limites du raisonnable (du ridicule dirons certains) à chaque nouvel épisode, le roi du gymkhana a dévoilé son prochain monstre pour s'attaquer à Pikes Peak : une Porsche unique en son genre.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Après la Mustang Hoonicorn et la Hoonitron développée avec Audi, Ken Block dégaine la Hoonipigasus, qui doit lui permettre de remporter la fameuse course de côte de Pikes Peak.

"Le Pikes Peak Hill Climb est l'une des principales raisons pour lesquelles je suis un pilote de rallye", a déclaré Block, co-fondateur de Hoonigan. « La liste des pilotes qui ont couru et remporté cette course de côte comprend plusieurs de mes héros : Walter Rohrl, Ari Vatanen, Michelle Mouton, Sébastien Loeb et Rod Millen pour n'en nommer que quelques-uns. J'ai toujours voulu avoir la chance de courir à Pikes Peak au plus haut niveau et de concourir pour une victoire au classement général - et avec notre équipe et BBi Autosport créant cette incroyable Porsche, nous avons une bonne chance ! Et, avec la livrée sauvage de Trouble, inspirée de l'une des Porsche les plus célèbres de l'histoire, il sera difficile de passer à côté. Je suis ravi de faire partie de cette course emblématique et je suis totalement prêt à relever le défi d'ajouter mon nom à ceux qui ont été les plus rapides au classement général dans la course de côte la plus techniquement difficile de la planète".

Cette Porsche a été développée en partenariat avec Mobil 1 et BBi Autosport, une société de tuning californienne spécialiste Porsche qui est impliquée depuis plusieurs années dans l'engagement de voitures sur la célèbre course de côte.  BBi a notamment remporté deux victoires de classe et un podium en 2021.

La Hoonipigasus adopte une livrée clin d'oeil. Si un Pégase apparaît bien sur les flancs, c'est la dominante rose qui interpelle immédiatement. Et on se souvient ainsi de la 917/20 « Pink Pig » qui a participé aux 24 heures du Mans 1971. Victorieuse de la journée test des 24H du Mans, la 917/20 « Pink Pig » avait défrayé la chronique en arborant, alors qu'elle était engagée par Martini Racing, une couleur rose cochon et un découpage en pointillés rouges de la carrosserie, qui indiquait les parties de charcuterie à découper. Cette Porsche avait reçu le surnom de « Der Trüffeljäger von Zuffenhausen », le chasseur de truffes de Zuffenhausen.

Pour l'édition 2022, qui commémore le centenaire de la "course vers les nuages",  Block, Hoonigan et BBi Autosport ont construit une machine qui vise la victoire globale, créant ainsi une inédite Porsche 911 vintage à moteur central biturbo et transmisison intégrale. La Hoonipigasus est dotée d'un tunnel de transmission, connu sous le nom de «tunnel Chorizo» (décidément la cochonaille est omniprésente !), qui va de la hauteur des épaules jusqu'à l'essieu avant, ce qui abaisse le centre de gravité. Pesant à peine 1 000 kg, la machine disposera de 1400 chevaux et sera équipée d'une suspension GPS qui permettra un réglage en hauteur basé sur la télémétrie de l'année précédente. La panoplie Pikes Peak est ensuite complétée évidemment par les immenses ailerons et spoiler caractéristiques des bolides de la catégorie "Open".

 

 

Pour résumer

Avec la Hoonipigasus, une super Porsche 911 rose bonbon de 1400 chevaux à transmission intégrale, Ken Block vise tout simplement la victoire au général dans la course de côte de Pikes Peak, qui fête cette année son centenaire.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos