par Joest Jonathan Ouaknine

GP3 à Silverstone : qui arrêtera le Charles Leclerc ?

Charles Leclerc (ART Grand Prix) est un squatteur de podiums ! A Silverstone, le Monégasque en rajoute deux à sa collection. Et au tiers de la saison, il s'est déjà quasiment garanti une place sur le podium final du GP3...

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Charles Leclerc (ART Grand Prix) est un squatteur de podiums ! A Silverstone, le Monégasque en rajoute deux à sa collection. Et au tiers de la saison, il s'est déjà quasiment garanti une place sur le podium final du GP3...

Les essais

Il y a quelques années, évoquer la progression du sport auto asiatique faisait sourire. Mais à Silverstone, les Thaïlandais effectuent une inédite OPA sur la première ligne. Alex Albon (ART Grand Prix) décroche la timbale devant Sandy Stuvik (Trident.)

Course 1

Ca ne bouge pas au feu vert. Néanmoins, peu après, Matevos Isaakyan (Koiranen) cède sa 3e place à Antonio Fuoco (Trident.) Charles Leclerc (ART Grand Prix) imite ensuite son compère de la Ferrari Academy. Puis c'est au tour de Stuvik de se désunir. Fuoco et Leclerc en profitent. Le Monégasque harcèle alors l'Italien, qui baisse rapidement les armes. Albon, en tête, surveille son équipier et il "répond" à chaque accélération.

Doublé ART Grand Prix avec la victoire d'Albon sur Leclerc. Fuoco est 3e. Signalons le point récolté par le nouveau venu, Arjun Maini (Jenzer.)

Course 2

Pas mal de confusion pour la 8e place de la course 1, synonyme de pole pour la course 2. Stuvik, en roues libres, tenait la 8e place avant de se faire doubler dans le dernier tour par Jake Dennis (Arden.) Seulement voilà, Dennis est sorti des "limites de la piste". Donc pénalisé. Même cause et même conséquence pour le 7e, Artur Janosz (Trident.) Ainsi, Maini se retrouve en pole, aux côtés de Stuvik !

L'Indien voit le feu passer au vert sans broncher. Stuvik, Leclerc et Alex Palou (Campos) partent sans lui. Matt Parry (Koiranen) se paye le protégé de Karun Chandhok, l'envoyant dans le décor. L'ex-pilote Caterham Academy écope d'une pénalité de 5 secondes. En queue de peloton, Giuliano Alesi (Trident) et Jake Hughes (DAMS) s'accrochent et c'est un safety-car.

Au drapeau vert, Palou double Stuvik. Parry, qui veut compenser sa pénalité, s'offre les scalps de Leclerc et Stuvik. Puis c'est au tour de Leclerc et de Fuoco de passer le leader déchu. Parry a un aileron avant qui pendouille et il doit rentrer aux stands. Leclerc, désormais 2e, rattrape Palou. Le Monégasque commet une erreur et Fuoco le double, puis le pilote d'essai Haas reprend son bien. Au fond, Akash Nandy (Jenzer) s'ensable et la course est de nouveau neutralisée.

Palou, Leclerc et Fuoco sont dans un mouchoir de poche. Dennis, 4e, se fait harponner par Ralph Boschung (Koiranen.) Palou part à la faute, mais il conserve la tête. Fuoco repasse Leclerc, puis il profite d'une deuxième erreur de l'Espagnol pour prendre les commandes. En vue de l'arrivée, Nyck de Vries (ART Grand Prix) dépasse Leclerc. Néanmoins, le Néerlandais a été pénalisé un peu plus tôt et ce dépassement ne fait pas bouger la hiérarchie.

Fuoco n'avait plus triomphé depuis la FR ALPS, en 2013 ! Le pilote Ferrari Junior Academy s'impose enfin en GP3. Palou est 2e et Leclerc, 3e.

Le samedi, Albon pointe brièvement en tête du classement. Néanmoins, Leclerc reprend la tête à la faveur de la course dominicale, à 86 points contre 84. 3e à 72 points, Fuoco assiste à distance au duel entre les pilotes ART Grand Prix. Signalons que le 4e, de Vries, n'a que 42 unités au compteur. C'est dire si le duo de tête a fait le break !

Alesi est toujours non-classé.

Source :

GP3

Pour résumer

Charles Leclerc (ART Grand Prix) est un squatteur de podiums ! A Silverstone, le Monégasque en rajoute deux à sa collection. Et au tiers de la saison, il s'est déjà quasiment garanti une place sur le podium final du GP3...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.