par Thibaut Emme

Formule E : McLaren sera propulsé par Nissan

McLaren débarque en Formule E dès la saison prochaine. Il restait à connaître le fournisseur du moteur puisque McLaren avait indiqué ne pas vouloir faire son propre "powertrain". Ce sera donc Nissan.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

En Formule E, les voitures sont toutes identiques à un détail près. Mais, un détail d'importance puisqu'il s'agit de la motorisation et la régénération. Souvent, les nouvelles écuries préfèrent confier à quelqu'un d'autre la conception et la fabrication de ce moteur. Eh bien ici, McLaren a décidé de passer par Nissan.

Pour rappel, Nissan est associé avec e.Dams et a pris la suite de Renault qui était des premières saisons de Formule E. Depuis l'époque Renault, le département moteur cherchait une équipe cliente pour aider au développement des "powertrains".

Le communiqué de McLaren indique que Nissan fournira la motorisation pour "l'entièreté de l'ère de la Formule E Gen3". On ne devrait donc pas avoir de changement de motoriste ou un rapatriement interne de cette partie tand que la GEN3 sera en course.

Zak Brown, CEO, McLaren Racing, déclare : "Au moment où nous formons l'équipe pour sa première saison en tant que McLaren en Formule E, nous recherchons naturellement les meilleurs partenariats et opportunités sur tous les fronts, l'aspect technique étant l'un des domaines clés. Nissan a prouvé ses connaissances, son savoir-faire et son engagement au cours des quatre dernières saisons en Formule E, et à l'aube de l'ère Gen3, nous sommes convaincus que la collaboration apportera beaucoup de succès aux deux parties. Ce sera un véritable partenariat qui stimulera à la fois les performances de l'équipe et le développement de la technologie du groupe motopropulseur Nissan Formula E".

Pour Nissan, ce sera un véritable défi car c'est toujours risqué d'avoir une écurie cliente. Le risque est que cette écurie cliente face mieux que vous même au niveau de l'exploitation moteur et voiture et finisse par vous battre. Mais, niveau publicité, fournir McLaren peut difficilement se refuser. McLaren doit encore annoncer sa paire de pilotes, mais également ses sponsors, pardon "partenaires commerciaux".

La GEN3, toujours développée par le Français Spark Racing Technology conserve à peu près le style de la GEN2 en abandonnant les courbes qu'il restait. Surtout, le moteur arrière passe de 250 kW à 350 kW et un nouveau moteur, à l'avant, fait son apparition. Ce moteur de 250 kW ne servira pas pour la traction (pas tout de suite ?) mais pour la régénération électrique. 600 kW au total de "régén" possible et pas de frein à l'arrière. Une démonstration de ce que peut apporter l'électrique à la voiture de monsieur toutlemonde.

Le GEN3 fera ses débuts en course à la fin de l'année pour le lancement de la saison 9 de la Formule E.

Pour résumer

McLaren se diversifie un peu plus en sport motorisé. L'écurie "papaye" arrive en Formule E la saison prochaine avec la monoplace GEN3. Cette dernière aura un moteur développé par Nissan qui continue sa propre écurie. L'accord porte sur toute l'ère de la GEN3.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.