par Thibaut Emme

La F1 se passera de MGU-H en 2026

La Formule 1 vient à peine de se terminer que la FIA pense déjà à la saison 2026. A la clé, une simplification des moteurs et sans doute plus de son.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Pour 2026 et au-delà, la F1 cherche à limiter les coûts des unités de puissance, mais aussi pourquoi pas attirer de nouveaux motoristes. Les PU (power units) introduits en 2014 sont très complexes, trop complexes. En effet, l'hybridation est double avec une récupération de l'énergie cinétique au freinage (MGU-K), mais aussi des gaz d'échappement (MGU-H). Cette complexité à un coût car la partie MGU-H est difficile à mettre au point et à faire fonctionner de manière optimale.

Surtout, cela ne correspond pas à ce qu'il se fait en série sur la voiture hybride de tout le monde. De plus, la régénération cinétique est limitée réglementairement. Autant la débrider.

Plus de sonorité ?

Ainsi, le Conseil Mondial du Sport Motorisé a validé la trame de la règlementation moteur 2026. On conserve les moteurs thermiques V6 1600 cm3 turbo. Ils devront fonctionner avec du carburant 100% renouvelable. Le MGU-H est supprimé de l'équation tandis que la puissance électrique passera à 350 kW. Le développement du moteur devra être limité en coût (cost cap). Un plafond pour éviter que ce que les écuries ne mettent plus dans la voiture (là aussi plafonné) elles le mettent dans le moteur.

Avec de telles pistes, la FIA espère que les moteurs seront moins étouffés qu'actuellement (les gaz sortent par un gros échappement central peu sonore). Surtout, ils devraient pouvoir dépasser le régime moteur actuel. Un peu plus de sonorité, ce n'est pas pour déplaire tant les moteurs actuels sont silencieux.

En augmentant aussi la puissance de régénération par tour, la FIA pense que cela évitera que les pilotes fassent du "lift and coast" qui consiste à lever le pied avant la zone de freinage pour régénérer de la batterie. Des courses moins à l'économie ? Miam ! On devrait avoir plus de détails sur cette règlementation 2026 au début de 2022.

Calendrier 2022 de la F1

Il va falloir désormais attendre le 20 mars pour revoir un Grand-Prix de Formule 1. Ce sera à Sakhir, puis à Jeddah (qui était l'avant-dernier GP de 2021). On notera qu'il y a 23 GP, avec des "back-to-back" (une semaine entre deux GP) au nombre de 11 ! Il y a même des "triple headers" (trois GP qui s'enchaînent) comme Belgique/Pays-Bas/Italie ou Russie/Singapour/Japon.

Est-ce que l'on vivra une saison aussi tendue et intense que 2021 ? Rien n'est moins sûr. Concernant le dénouement de cette saison, la FIA regrette l'incident du tour 53. Ô pas la façon dont Michael Masi a géré la voiture de sécurité et la relance du GP, non. Ce qui chiffonne la FIA, c'est que cela a déclenché des polémiques, tant de la part des écuries, que des fans.

Jean Todt, qui présidait son dernier Conseil Mondial du Sport, a proposé qu'une analyse détaillée et un exercice de clarification soient menés pour éviter que cela ne se reproduise. Une façon policée de reconnaître un dysfonctionnement sans le reconnaître.

DateGrand PrixVille
20 marsBahrainSakhir
27 marsSaudi ArabiaJeddah
10 avrilAustraliaMelbourne
24 avrilEmilia RomagnaImola
8 maiMiamiMiami
22 maiSpainBarcelona
29 maiMonacoMonaco
12 juinAzerbaijanBaku
19 juinCanadaMontreal
3 juilletUnited KingdomSilverstone
10 juilletAustriaSpielberg
24 juilletFrancePaul Ricard
31 juilletHungaryBudapest
28 aoûtBelgiumSpa
4 septembreDutchZandvoort
11 septembreItalyMonza
25 septembreRussiaSochi
2 octobreSingaporeSingapore
9 octobreJapanSuzuka
23 octobreUSATexas
30 octobreMexicoMexico City
13 novembreBrazilSao Paulo
20 novembreAbu DhabiAbu Dhabi

D'autres décisions

WRC

Dans les autres annonces faites, il y a l'ajout de 10 kg au poids minimum des voitures de classe Rally1 de WRC. Cela évitera un surcoût pour les écuries pour atteindre le poids minimum.

La FIA s'est aussi penchée sur les casques mal attachés. Les pénalités seront toujours d'actualité et il devrait être souvent rappelé aux équipages de vérifier l'attache du casque. Les voitures de WRC deviennent hybrides en 2022. Cela change un peu les procédures (obligation de détenir une paire de gants isolants électriquement, de sortir de la voiture durant le remplissage du réservoir, etc). Pour les constructeurs, ils devront se contenter de 2 moteurs au lieu de 3 cette saison.

WRX

Pour relancer un peu l'attrait du rallycross WRX, la FIA supprime une des 4 manches qualificatives (que l'on doit appeler "heat" désormais) et remplace cette Q4 par une "Progression Race". Cette course donnera la liste des demi-finalistes qui ne seront plus 2x6 mais 2x5 seulement. Il faut dire que le plateau est de plus en plus dépeuplé en WRX.

Il n'y aura pas de WRX à Lohéac en 2022. En effet, le calendrier compte 7 épreuves, avec 5 doubles épreuves pour obtenir 12 courses.

Du 2 au 4 septembre 2022, il y aura tout de même du rallycross à Lohéac en Bretagne. Ce sera une manche du championnat de France. Moins d'esbrouffe, mais plus de ferveur populaire ?

Pour résumer

La Formule 1 vient à peine de se terminer que la FIA pense déjà à la saison 2026. A la clé, une simplification des moteurs et sans doute plus de son.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.