par Nicolas Anderbegani
Du Captur et du Kona bodybuildés en 2023

Des SUV dans le supertourisme argentin !

Institution en Argentine, le championnat de tourisme TC2000 entame une révolution stylistique en faisant place aux SUV !

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

 

Podcast Men's Up Life
 

révolution !

oui, ceci est bien une Renault Fuego

Alors, attention, gardons raison : le championnat est en quelque sorte une formule silhouette, avec un moteur standard, des normes de carrosserie (qui font la part belle au look spectaculaire) et un réglage châssis typé circuit évidemment. Néanmoins, cette évolution souligne bien la tendance des marchés.

Depuis sa création en 1979, le championnat faisait la part belle aux coupés et aux berlines 4 places. D’ailleurs, au tournant des années 80-90, la voiture à battre est…la Renault Fuego ! Le losange est impliqué de longue date dans ce championnat, et y participe actuellement avec la berline tricorps Fluence, qui a connu une carrière bien éphémère en Europe !

La foire aux SUV !

On ne voit plus vraiment le SUV dans cette Puma Rally 1

Ces dernières années, le championnat avait vu son plateau décliner, se réduisant à seulement 4 constructeurs engagés (Chevrolet, Renault avec la Fluence, Honda et Toyota) après des années bien plus fastes. Le passage aux SUV fut apparemment un choix malin puisqu’en 2023, 9 constructeurs seront présents ! Hyundai, Chevrolet, VW, Fiat, Toyota, Honda, Ford, Nissan et Renault seront de la partie, de quoi faire pâlir d’envie bien des championnats ! La vénérable Fluence sera remplacée par le Captur, totalement métamorphosé en mode course ! Il se frottera aux Fiat Pulse, Hyundai Kona et autres Honda HRV. 

 

Les SUV et crossovers ont commencé à percer doucement en sport automobile, en dépit de leur gabarit. Jaguar avait lancé en 2019 le e-Pace trophy, qui n’aura vécu que deux saisons. En WRC, à la faveur du passage à la règlementation Rally 1, la Fiesta a laissé place à la Puma, mais là encore, l’aspect crossover s’est bien dilué dans la mutation en voiture de course. Quant à l’Extreme E, vendu comme une compétition de SUVs électrique, il ressemble davantage à un buggy du Dakar…

Les iconoclastes du passé

Par le passé, certains constructeurs ont tenté des « curiosités ». Au début des années 50, Alfa Romeo avait été en concurrence avec Fiat pour équiper l’armée d’un 4x4 polyvalent. Cela avait donné le AR51 « Matta », qui, bien trop cher, n’obtint pas les faveurs des militaires…néanmoins, il se trouva un débouché en course automobile, étant engagé aux Mille Miglia 1952 avec une victoire dans la catégorie véhicules militaires !

Bien plus tard, Audi avait défrayé la chronique en DTM. Pour promouvoir la technologie Quattro, la marque aux anneaux avait engagé dans le célèbre championnat allemand la berline V8, une grosse limousine volumineuse qui détonait sur les grilles de départ à côté des « ballerines » qu’étaient les BMW M3 E30 et Mercedes 190E Evolution ! N’empêche, la V8, avantagée sur bien des circuits par la transmission intégrale, gagna le titre.

Quelques années plus tard, c’est Volvo qui joua les iconoclastes en alignant en 1994 dans le fameux championnat BTCC un break 850 Estate ! Le choix n’était pas seulement un coup de pub, puisque les études en soufflerie avaient démontré que le break offrait un meilleur appui et moins de déportance dans les courbes rapides, sans pour autant affecter la vitesse de pointe ! Les résultats seront cependant très mitigés et Volvo reviendra à la berline dès la saison suivante.

Et puis, n’oublions pas que Renault a réussi à transformer un monospace en un prototype redoutable et diabolique, l’Espace F1, propulsé par le V10 de Formule 1 et qui tapait le 300 à l’heure. Un monstre qui s’était montré impressionnant en piste mais évidemment sans aucun débouché réel en compétition…à moins de l’obtenir dans Gran Turismo 2 )

Pour résumer

Le championnat de supertourisme argentin TC2000 tourne le dos aux berlines et mettra en lice à partir de 2023 des modèles de type SUV, bien que la règlementation silhouette les transforme en bêtes de circuit qui frottent le sol. Mais cela annonce-t-il une tendance de fond ?

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.