par Joest Jonathan Ouaknine

Buddh SIDVIN Festival of Speed 2012

Le sport auto Indien est en pleine mutation. La meilleure preuve est l'organisation du SIDVIN Festival of Speed. Un meeting regroupant des séries intéressantes, même si les pilotes Indiens y sont rares.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le sport auto Indien est en pleine mutation. La meilleure preuve est l'organisation du SIDVIN Festival of Speed. Un meeting regroupant des séries intéressantes, même si les pilotes Indiens y sont rares.

Un mois après le Grand Prix d'Inde, le circuit de Buddh s'offre un "Festival of Speed".

Au programme, des courses et des animations.

Volkswagen, pionnier du sport auto indien, est le sponsor principal. Il est venu avec cette étrange Polo cabriolet 5 portes:

Narain Karthikeyan, la méga-star du meeting, se contente de regarder les courses.

Pour l'instant, il n'y a pas encore d'Indien (mis à part Karun Chandhok et lui) capable d'aller en F1

MRF Formula 2000

En théorie, cette formule monoplace doit révéler les futurs talents Indiens.

En pratique, le peloton est très Européen. On voit ici Rupert Svendsen-Cook (British F3), Gustavo Myasava (F3 SudAm), Conor Daly (GP3), Jon Lancaster (GP2) et Alice Powell (GP3.)

Luciano Bacheta (champion de F2 2012) et Jordan King (FR2.0 NEC et champion de MRF 1600) sont également présents. Notez enfin la présence de la débutante Carmen Boix.

Parth Ghorpade, vu en Formula Pilota China, est le seul Indien ayant une réelle expérience.

Dans la course 1, le poleman King se fait surprendre par Daly, Bacheta et Tom Gladdis (vu autrefois en F2.)

Gladdis est pénalisé pour départ anticipé. Puis, King repasse Bacheta, alors 2e et Daly.

Dans la course 2, Gladdis expédie Yudai Jinkawa (issu de la Formula Challenge -la FR2.0 nippone-) dans le mur. Le safety car sort et la course est réduite de 15 à 12 tours pour compenser.

Au restart, King trompe les leaders Bacheta et Lancaster. Ce dernier est ensuite victime d'une crevaison lente. Ce qui permet à Powell de monter sur le podium.

A peine descendu du podium, King s'embarque dans un avion. Il doit en effet participer à la finale des McLaren Autosport award, le dimanche... Mais suite à un bug, il apparait sur les feuilles des temps des courses dominicales!

Bacheta est trahit par son Renault, laissant Daly s'imposer dans la course 3, devant Powell. Hector Hurst (F2) complète le podium.

Enfin, pour la dernière course, on obtient un improbable podium. Suite aux abandons de Bacheta et Daly, Jinkawa s'impose devant Sam Dejonghe (F3 Open) et Hurst.

JK Racing Asia

C'est la vedette internationale de Buddh!

Trois pilotes se présentent à la finale avec des espoirs de titre: le débutant Sud-africain Aston Hare (EuroInternational), le Malaisien Nabil Jeffri (EuroInternational) et son compatriote Afiq Ikhwan (Meritus.)

En même temps, ils sont parmi les rares à avoir disputé l'ensemble de la saison.

Les Indiens Aditya Patel (US Formula) et Akhil Khushlani (EuroInternational) se battent eux pour le titre honorifique de "meilleur Indien".

Quant au Mexicain Diego Duez, il disputera le même week-end la Polo R-Cup et le JK Racing Series.

Aux essais, Hare décroche la pole devant Jeffri et Khushlani.

Dans la course 1, Hare craque: il part en tête-à-queue et Jeffri ne peut l'éviter. Si le Sud-africain repart sans bobo, le Malaisien a un pneu crevé. Il rentre aux stands, trop vite et change son pneu. Dés le samedi matin, ses chances de titre sont hypothéquées.

Khushlani, leader opportun, se voit beau. C'est sans compter sur le retour de Hare, qui reprend les commandes et s'impose.

Ikhwan est 3e.

Dans la course 2, Jeffri et Hare s'élancent sans problème. Derrière, Patel, Ikwhan et Aidan Wright (Meritus GP) se battent pour la 3e place.

Jeffri écope alors d'un drive through pour avoir roulé trop vite dans les stands lors de la course 1. De quoi laisser Hare s'imposer tranquillement.

Patel s'extrait du groupe de chasse et termine 2e, devant Ikhwan.

La finale est digne d'Hitchcock! Hare part en pole, alors que Jeffri n'est que 7e sur la grille.

Le Malaisien commence par se débarrasser de Kushlani et Wright. Puis, avec plus de difficultés, il double Patel. Il s'offre le scalp d'Ikwhan: il est alors 2e. Hare est trop loin, mais au championnat, Jeffri fait une bonne opération.

A 2 tours du but, Ikwhan manque un freinage et harponne l'ex-pilote d'essai Team Lotus.

Peu après, le BMW de Hare émet un bruit inquiétant. Le Sud-Africain effectue un dernier passage au ralenti. Patel en profite pour le dépasser.

Ainsi, l'Indien décroche un succès à domicile! Hare réussit à se maintenir jusqu'au bout. 2e, il empoche le titre 2012. Difficile de savoir lequel des deux est le plus heureux sur le podium! Wright est 3e.

Crédits photos: Motorsport Asia (photos 1 et photos 9 à 13), Buddh (photos 2 et 3) et MRF (photos 4 à 8)

A lire également:

MRF Formula 2000: l'Inde se met à la monoplace

Pour résumer

Le sport auto Indien est en pleine mutation. La meilleure preuve est l'organisation du SIDVIN Festival of Speed. Un meeting regroupant des séries intéressantes, même si les pilotes Indiens y sont rares.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.