par Joest Jonathan Ouaknine

BTCC à Donington: welcome to fight club

Le BTCC, c'est le championnat préféré des tôliers-carrossiers! Il faut aussi noter que c'est un championnat très ouvert: au soir de Donington, on arrive à 5 vainqueurs (sur 4 voitures différentes) en 6 courses.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Le BTCC, c'est le championnat préféré des tôliers-carrossiers! Il faut aussi noter que c'est un championnat très ouvert: au soir de Donington, on arrive à 5 vainqueurs (sur 4 voitures différentes) en 6 courses.

23 voitures à Donington Park, dont une seule Audi A4. Mark Hazell a pourtant été recruté à l'hiver par le pilote/patron d'écurie Rob Austin. Néanmoins, absent à Brands Hatch, Hazell vient d'annoncer son retrait pour l'ensemble de la saison. Motif: raisons personnelles. On n'en saura pas plus.

Les MG6 de Triple Eight ont démarré la saison quasiment sans avoir parcouru un seul kilomètre d'essai, faute de temps. Après Brands Hatch, Jason Plato et Andy Neate ont enfin droit à un déverminage en règle.

Plato arrive donc à Donington avec une voiture plus saine. On y attend plutôt les Honda (dont celle de Matt Neal, le régional de l'étape), mais c'est bien le pilote MG qui pointe en haut de la hiérarchie aux essais.

Pour John Thorne, ça n'ira pas plus loin. Son Insignia VX-R a été lourdement accidentée à B'Hatch et (mal) réparée. Le pilote juge sa monture inconduisible et préfère sacrifier son week-end.

Course 1

Rob Collard (BMW) prend la tête au départ. Plato espère évidemment reprendre son bien. Comme d'habitude, c'est chaud bouillant. Mat Jackson (Ford Focus) profite de la bagarre pour s’immiscer, il envoie Plato (qui a doublé Collard) dans les échappatoires et prend la tête.

Gordon Shedden et Matt Neal (tous deux Honda Civic) s'infiltrent également. Jackson doit contrôler les ambitions de Shedden, tandis que Plato signifie à Neal qu'il aimerait bien être troisième.

Finalement, le quatuor de tête reste le même: Jackson vainqueur, devant Shedden et Neal. Plato échoue au pied du podium.

Pendant ce temps, le cauchemar continue pour Rob Austin. Son Audi A4 est très affectée par des problèmes d'allumage.  Le pilote/patron d'écurie préfère tirer un trait sur Donington après la course 1.

Course 2

L'image de la course 2, c'est le contact plutôt viril entre Plato et Collard. La BMW repartira. Quant à la MG, très meurtrie, elle termine la manche au ralenti.

Le dégât collatéral de cet accident, c'est Jackson. Au feu vert, le pilote de la Focus s'élance parfaitement. Neal et Shedden lui mettent la pression. Jackson pense donc que la course 2 sera un remake de la course 1...

Sauf que l'accrochage entre Collard et Plato entraine un safety car. Au restart, Shedden est plus rapide. Pire: en vue de l'arrivée, Jackson cède sous la pression de Neal. Les Civic réalisent donc un beau doublé.

A l'arrivée, il y a un troisième retrait: Ollie Jackson. Il souffre de problème de cartographie moteur.

Course 3

Le spectacle est pour la fin! Jackson, parti 3e, bondit aux départ et se retrouve en tête... Avant de commettre une erreur, laissant ainsi repasser Collard et Dave Newsham (Vauxhall Vectra.)

Au troisième tour, Collard sort et à son retour en piste, il effectue un strike: il embarque Tom Onslow-Cole (BMW), Neal et Andrew Jordan (Honda Civic.) Neal reste sur le carreau. Le safety car sort et au restart, Jackson trompe Newsham.

Collard part ensuite à l'assaut de la Focus, avant de commettre une autre erreur, laissant passer Shedden au passage.

Pendant ce temps, Plato remonte le peloton à grande enjambée. Parti 17e, il profite du safety car pour revenir sur le groupe de chasse. En vue de l'arrivée, le pilote MG est remonté au 3e rang. Il dégage Shedden et Jackson manque de peu de subir le même sort.

Après la course, Jackson est disqualifié la dernière manche: sa voiture n'est pas conforme. Quant à Plato, il est pénalisé de deux secondes pour son dépassement "musclé" sur Shedden. Ce dernier hérite donc d'une victoire sur tapis vert.

Pour Plato, ça ne change rien: arrivé à Donington en leader du championnat, il conserve son statut après le meeting.

Crédit photos: BTCC

A lire également:

BTCC à Brands Hatch "Indy": c'est show!

Pour résumer

Le BTCC, c'est le championnat préféré des tôliers-carrossiers! Il faut aussi noter que c'est un championnat très ouvert: au soir de Donington, on arrive à 5 vainqueurs (sur 4 voitures différentes) en 6 courses.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.