par Joest Jonathan Ouaknine

British F3 au Paul Ricard: Magnussen la guigne; Nasr la gagne

S'il est bien un pilote capable de mener la vie dure à Felipe Nasr (Carlin), c'est Kevin Magnussen (également chez Carlin.) Hélas pour le Danois, il collectionne les tuiles et au final, le Brésilien creuse l'écart en championnat britannique de F3.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

S'il est bien un pilote capable de mener la vie dure à Felipe Nasr (Carlin), c'est Kevin Magnussen (également chez Carlin.) Hélas pour le Danois, il collectionne les tuiles et au final, le Brésilien creuse l'écart en championnat britannique de F3.

Côté gazette, peu de choses se passent. Terminée, l'époque des "invités" à chaque course ou de la bagarre en "National". Il y a 20 monoplaces à chaque course, point final. Bart Hylkema (T-Sport), l'un des deux seuls pilotes pilotes inscrit en "rookie cup", a décidé de "monter" en championnat "International".

Le championnat n'était jamais venu au Paul Ricard.

Aux essais, Magnussen se montre le plus rapide. Il remporte les poles des courses 1 et 3. Lors de la conférence de presse, il admet que jusqu'ici, des pépins l'ont empêcher de concrétiser ses bons temps aux essais (cf. Brands Hatch.) Il en est réduit à espérer un peu plus de chances...

Dans la course 1, au feu vert, Magnussen se loupe complètement, se retrouve 7e au premier virage et se condamne à une remontée d'anthologie. Nasr en profite pour prendre la tête, mais Antonio Felix da Costa (Hitech) ne l'entend pas de cette oreille. C'est parfois chaud entre le Portugais et le Brésilien, mais le leader du championnat conserve la première place jusqu'au damier.

Derrière Carlos Huertas (Carlin) et Lucas Foresti (Fortec) roulent tranquillement en 3e et 4e position. Magnussen, sorti du gruppetto, par à l'assaut de Foresti. Les deux voitures s'accrochent, mais le Danois rallie l'arrivée en 4e position.

Au départ de la course 2, les duettistes de Double R, Scott Pye et Pipo Derani, s'autodétruisent. Plus loin dans le peloton, Bart Hylkema percute un concurrent mal parti. Le drapeau rouge est agité.

Au deuxième départ, il est décidé qu'il n'y aurait que 6 tours. Le poleman Will Buller (Fortec) contrôle jusqu'au bout Rupert Svendsen-Cook (Carlin) et il s'offre sa première victoire. Da Costa, qui a délogé Magnussen de la 3e place, complète le podium.

Au passage, adressons un pouce baissé à Blancpain, avec son chronomètre qui a fonctionné à mi-temps.

Dans la course 3, Jazeman Jaafar (Carlin), Pietro Fantin (Hitech), Pye et Harry Tincknell (Fortec) ne passent pas le premier virage et le safety-car sort.

6 tours plus tard, ça repart enfin. Magnussen est sous la pression de Nasr et da Costa. Le Brésilien tente une attaque, endommage son aileron avant et cède la 2e place au Portugais. Il se livre à une guerre psychologique avec le Danois, gagnant quelques dixièmes pour les perdre au tour suivant, le tout sous le regard de Nasr. Dans l'ultime virage avant l'arrivée, da Costa lance une attaque, Magnussen ferme la porte et les deux voitures se percutent. Le Danois se retrouve sur le carreau, da Costa repart, mais entre temps, Nasr, Buller et Jack Harvey (Carlin) ont pu passer.

Cela fait donc 2 victoires qui passent sous le nez de Magnussen dans le dernier tour. En plus, là, il aurait remonter sur Nasr.

Au lieu de cela, le Brésilien repart avec 2 victoires et 237 points, soit 104 d'avances sur le 2e. A 4 meetings du but, on voit mal qui pourrait l'empêcher de remporter le titre.

Derrière, le groupe de chasse devient très compact, avec Huertas à 133 points, Foresti à 127 points (qui s'est fait chiper la 2e place), Jaafar à 115 points, Magnussen à 113 points, Buller à 106 points et Svendsen-Cook à 104 points.

Da Costa, bien qu'arrivé au Nürburgring, pointe déjà au 10e rang.

Notez que chez les rookies, Kataro Sakurai (Hitech) est 2e d'un championnat où il est désormais le seul à marquer des points!

Prochaine étape: Spa, les 29 et 30 juillet.

Source:

British F3

A lire également:

British F3 au Nurburgring: Nasr fait un grand pas vers le titre

Pour résumer

S'il est bien un pilote capable de mener la vie dure à Felipe Nasr (Carlin), c'est Kevin Magnussen (également chez Carlin.) Hélas pour le Danois, il collectionne les tuiles et au final, le Brésilien creuse l'écart en championnat britannique de F3.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.