par Gautier Bottet

Après la Formule E, voici l'Extreme E

C'est une nouvelle compétition électrique qu'Alejandro Agag compte lancer en 2021. Après la Formule E sur circuit, l'Extreme E compte s'aventurer dans des territoires plus hostiles. Avec pour but de montrer au public l'évolution climatique de ces lieux. A la fois compétition et documentaire donc.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

C'est une nouvelle compétition électrique qu'Alejandro Agag compte lancer en 2021. Après la Formule E sur circuit, l'Extreme E compte s'aventurer dans des territoires plus hostiles. Avec pour but de montrer au public l'évolution climatique de ces lieux. A la fois compétition et documentaire donc.

La Formule E avait pour but essentiel la course, en électrique. Pour sa nouvelle aventure, Alejandro Agag et son équipe ont une ambition bien différente. La course annoncée ne sera en effet qu'un support pour montrer au monde les changements climatiques et leurs conséquences. L'équipe d'Extreme E s'est ainsi attachée les services de Fisher Stevens, réalisateur par exemple de "Avant le déluge", documentaire portant justement sur le changement climatique. Autre intervenant dans cette nouvelle épreuve sportive annoncée, l'explorateur David de Rothschild. La partie sportive sera quant à elle placée sous la supervision de Gil de Ferran, qui ne quitte pas pour autant McLaren.

D'un point de vue technique, les véhicules partageront le même châssis et la même batterie. Mais chaque écurie pourra adapter sa carrosserie et sa mécanique. 5 courses sont prévues : Arctique, Himalaya, Sahara, forêt amazonienne et Océan Indien, pour une première saison en 2020. Avec à chaque fois des conditions spécifiques d'altitude, de température, d'humidité, et de terrain. Le déroulement de la compétition débutera par des courses classiques en boucle, avec deux groupes de 6 équipes chacun. Les 4 meilleurs sont ensuite sélectionnés pour les demi-finales, puis les deux meilleurs pour la finale sur des tracés de 6 à 10 km, avec des "portes virtuelles" à franchir.

Bien sûr, une telle organisation n'aurait pas de sens sans une logistique adaptée. Tout n'est sans doute pas parfait ni réglé encore dans les moindres détails, car divers vols en avion ne sauraient être évités? Néanmoins le matériel lourd, dont les véhicules, navigueront entre chaque étape à bord du RMS St Helena. Un ancien navire postal britannique, actuellement en cours de restauration et modernisation pour réduire ses émissions.

L'avis de Leblogauto.com

Bien sûr, il peut paraître bien contradictoire de vouloir organiser des courses autour du monde en ayant la volonté de lutter contre le réchauffement climatique. Car toute l'organisation ne sera pas nécessairement 0 émissions de A à Z, tout en étant plus proche que bien d'autres compétitions de ce niveau ultime.

Saluons surtout pour le moment la naissance d'une épreuve qui semble originale de par les lieux choisis ou le format de course. Ceci alors même que certains rallyes raids ne savent plus vers quel pays se tourner et que d'autres catégories sur circuit s’essoufflent... Et l'on attend à présent les candidats...

Pour résumer

C'est une nouvelle compétition électrique qu'Alejandro Agag compte lancer en 2021. Après la Formule E sur circuit, l'Extreme E compte s'aventurer dans des territoires plus hostiles. Avec pour but de montrer au public l'évolution climatique de ces lieux. A la fois compétition et documentaire donc.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.