par Nicolas Morlet

Le Blog Auto sur la Route 66 : Needles – San Bernardino (10/12)

Ca y est, nous sommes en Californie. Nous ne sommes plus très loin de notre but : Santa Monica, et l’Océan Pacifique. Mais avant, il faut encore traverser le «Golden State» et ses chaleurs étouffantes puisque nous sommes ici à l’extrémité sud de la Vallée de la Mort, dans le Désert de Mohave.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le désert californien recèle d’endroits improbables. A commencer par le Roy’s Motel & Café à Amboy. Cette localité dont les habitants doivent se compter sur les doigts de la main est perdue en plein désert «in the middle of nowhere». 50km avant : rien. 50km après : rien. Pas étonnant dès lors que le carburant et les boissons fraîches y soient beaucoup plus chers qu’ailleurs. Cet ancien motel, fermé au début des années 2000, connaît une seconde jeunesse grâce aux touristes de la Route 66.

Le Roy’s Motel a servi en avril dernier de décor pour le clip du célèbre DJ Armin Van Buuren pour le titre «This is what is feels like». Un clip dans lequel apparaissent également deux Ford Mustang, voiture de location par excellence des touristes de l’Ouest américain. Depuis l’Arizona, on ne compte plus les Mustang aux plaques californiennes. Un soir, pas moins de 7 d’entre elles étaient garées sur le parking de notre hôtel!

Quelques dizaines de kilomètres après le Roy’s Motel, nous arrivons à un autre lieu improbable en plein désert, Ludlow. C’est là que se tient le Bagdad Café, là où a été tourné le film éponyme. Ce n’est d’ailleurs qu’après le tournage que le commerce a été renommé, en hommage à une petite ville aujourd’hui totalement disparue qui se tenait à quelques kilomètres, et qui s’appelait Bagdad.

Le motel défraîchi du film est toujours là, tout comme la caravane Airstream. La décoration du restaurant est conforme à ce que l’on peut voir en images, et le lieu semble être le rendez-vous des touristes français. Sur les six tables de l’établissement, cinq étaient occupées par des francophones lors de notre passage. Et lorsque nous partons, c’est un car complet de français qui arrive !

Notre trajet se poursuit ensuite sur la Route 66 jusqu’à Victorville. Là, nous rejoignons une fois encore l’Interstate 40 qui descend de manière vertigineuse vers le dernier rampart montagneux avant d’atteindre la vallée de Los Angeles. Nous passons donc le dernier col via le Cajun Boulevard, une portion de la 66 en 2x2 bandes, amputée ici aussi de deux voies suite à la disparition du trafic. C’est ici que se trouve d’ailleurs le dernier «beau» vestige de la route.

Une fois cette dernière aspérité passée, nous descendons sur San Bernardino. Instantanément, le climat change. L’air marin n’a ici aucun obstacle, et le vent du large rafraîchit largement les températures : de 35°C environ avant de passer les cols, la température n’est maintenant plus que de 25°C. Beaucoup plus respirable, et toujours très agréable !

Lire aussi :

Le Blog Auto vous emmène sur la Route 66

Pour résumer

Ca y est, nous sommes en Californie. Nous ne sommes plus très loin de notre but : Santa Monica, et l’Océan Pacifique. Mais avant, il faut encore traverser le «Golden State» et ses chaleurs étouffantes puisque nous sommes ici à l’extrémité sud de la Vallée de la Mort, dans le Désert de Mohave.

Nicolas Morlet
Rédacteur
Nicolas Morlet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.