par Joest Jonathan Ouaknine

Chine: Sébastien Vettel en démonstrateur de luxe chez Infiniti

Red Bull et Infiniti sont partenaires. En prologue du Grand Prix de Chine, Sébastian Vettel a été invité (seul) à faire une opération pour la marque premium, à Shanghai.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Red Bull et Infiniti sont partenaires. En prologue du Grand Prix de Chine, Sébastian Vettel a été invité (seul) à faire une opération pour la marque premium, à Shanghai.

Il a ainsi pris le volant d'un FX50, puis d'une G37. Il a également fait des tours de manège avec des V.I.P. (lesquels ont du être sérieusement secoués...)

Ensuite, il a eu droit à un point presse où il a évidemment dit qu'il était enchanté de conduire des Infiniti. D'ailleurs, il utilise un FX50 au quotidien.

Derrière, il y a un enjeu commercial. Infiniti (tout comme Lexus) a beaucoup de mal à exister sur le marché Chinois. Un marché du premium qui a pesé environ 500 000 voitures en 2010. Pour l'acheteur du Pays du milieu, c'est "Ao di", "Bao ma" (Béhème), "Ben chi" (Mercedes) ou rien!

Avec 25 concessionnaires, sa couverture du territoire est ridicule et jusqu'ici, ses opérations presse se sont passées dans un anonymat total.

Mais Infiniti veut percer sur les marchés d'Asie-Pacifique. Le constructeur a profité des Grand Prix d'Australie et de Malaisie pour lancer ses filiales locales.

Et à Shanghai, avec sa notoriété et son sourire aux lèvres, Vettel était là pour faire connaitre la marque...

A lire également:

Infiniti va mettre le cap sur l'Australie

Evolutions et développements chez Infiniti

Pour résumer

Red Bull et Infiniti sont partenaires. En prologue du Grand Prix de Chine, Sébastian Vettel a été invité (seul) à faire une opération pour la marque premium, à Shanghai.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.