par Thibaut Emme

Véhicule électrique France 2019 : -16% en novembre

Le marché du véhicule électrique en France marque une pause dans sa croissance continue. Le mois de novembre affiche -10% pour les particuliers et -16% au global. Trop de VE alléchants en attente ?

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Les chiffres d'immatriculations compilés par l'Avere montrent donc un tassement pour novembre 2019. 3 201 VE particuliers ont été immatriculés, pour 604 VULE véhicules utilitaires légers électriques. C'est un peu plus de 350 VE de moins côté particuliers et un peu plus de 220 VULE par rapport à novembre 2018.

Depuis le début de l'année 2019, 37 960 VE ont été immatriculés soit +43%. Du côté VULE, ce sont 7 318 immatriculations soit +2%. Au total, 45 431 VE+VULE (153 VE à prolongateur thermique) ont été immatriculés en 11 mois soit +30% tout de même par rapport aux 11 premiers mois de 2018.

La Renault Zoe reste plutôt stable avec 1 866 immatriculations suivie de loin par la BMW i3 à 324 unités, puis la Nissan Leaf à 241 unités (-43%). La Tesla Model 3 s'écoule à 225 véhicules. Loin du ras-de-marée des premiers mois de livraison, mais plutôt solide. Chiffre intéressant donné par l'Avere, 56% des véhicules électriques particuliers sont achetés par des particuliers. Le reste est acheté par des professionnels (entreprises, des administrations, bailleurs LLD ou LOA).

Le Renault Kangoo Z.E. s'écoule à 277 unités. Il reste le 1er VULE vendu en France mais à tendance à voir ses ventes s'éroder. Il est suivi par le Nissan e-NV200 (127) et la Renault Zoe UL (57). Comme souvent, le petit Goupil G4 fait son petit bonhomme de chemin. En novembre c'est 46 immatriculations.

Autre chiffre intéressant, il concerne les hybrides rechargeables (PHEV) dont 90% des 2 337 immatriculés en novembre appartiennent à des professionnels.

Pourquoi un tassement des ventes de VE et est-ce que cela va durer ?

Evidemment, le pourquoi n'est jamais certain à 100%. Ici, on peut conjecturer que les futurs VE font patienter les potentiels acheteurs. Peugeot e-208, Opel Corsa-e, VW ID.3, etc. font une belle alternative à la Renault Zoe. Le DS 3 Crossback e-Tense, déjà à la vente n'apparaît pas encore dans le bilan car ce sont les immatriculations qui sont comptabilisés. Il devrait apparaître début 2020, peut-être le mois prochain.

Cette offre, qui correspond plus au marché français du VE, peut donc faire patienter les potentiel acheteurs, faisant baisser les immatriculations pendant quelques mois. Il faudra attendre les premières immatriculations de ces modèles pour savoir si c'est bien le cas. Rendez-vous dans quelques semaines pour les PSA, et dans 6 mois pour la VW.

Le renchérissement du malus, et le passage au WLTP devrait donner encore un "coup de pouce" au marché du VE en France. La baisse envisagée du bonus pour les véhicules chers ne devrait jouer qu'à la marge vu leurs ventes anecdotiques dans le pays.

Illustration : Leblogauto.com

Pour résumer

Le marché du véhicule électrique en France marque une pause dans sa croissance continue. Le mois de novembre affiche -10% pour les particuliers et -16% au global. Trop de VE alléchants en attente ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.