par Thibaut Emme

Toyota ferme définitivement l'usine de St Petersburg en Russie

A causes des sanctions financières internationales, de nombreux constructeurs ont arrêté de vendre des automobiles en Russie. Mais, il y a aussi ceux qui produisaient sur place. Toyota annonce la fermeture de ses opérations dans le pays.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

La production de l'usine Toyota de St Petersburg en Russie est suspendue depuis le 4 mars 2022, quelques semaines après le début de l'invasion en Ukraine. Officiellement, l'arrêt était à cause de ruptures d'approvisionnement en certaines pièces clés de la production. Toyota a décidé de "voir ce qu'il allait advenir de la situation" et a donc conservé les salariés bien que plus rien n'est produit dans l'usine. Le but était, en cas de sortie rapide du confit, de pouvoir reprendre la production.

Hélas, le conflit s'enlise et dure. Pour Toyota, il apparait donc que le futur de l'usine et de la production en Russie est totalement incertain. Pire, le constructeur indique "nous ne voyons aucun indice que nous pourrons redémarrer (l'usine) dans le futur". L'usine va donc définitivement fermer ses portes. Cependant, Toyota devrait conserver sur place un réseau minimum pour assurer le service après-vente pour Toyota et Lexus.

Un marché de 115 000 véhicules perdu, mais aussi une usine pour l'Europe

2000 salariés devraient donc être licenciés et environ 400 rester dans le giron du constructeur pour le réseau AV, à Moscou. Au mois d'août 2022, Toyota a vendu 221 voitures et Lexus 16. C'est à comparer avec les 6 848 Toyota en août 2021 et les 1 957 Lexus. Sur tout 2021, 97 941 ont été vendues ainsi que 19 362 Lexus. De 1 666 780 véhicules en 2021, le marché plonge de 60% avec un total de 410 548 sur les huit premiers mois (contre 1 044 766 de janvier à août 2021).

La construction de l'usine Toyota de Saint Petersburg a été lancée en juin 2005 et elle a officiellement commencé à produire le 21 décembre 2007. La Camry et le Rav4 ont été produits sur place pour la Russie, ainsi que pour l'exportation vers le Kazakhstan, le Belarus et l'Arménie.

Pour résumer

A l'arrêt depuis mars 2022, l'usine Toyota de Saint Petersburg va définitivement fermé. Les salariés vont être licenciés et Toyota ne gardera qu'une présence minimum pour assurer le service après-vente pour les véhicules vendus précédemment.

Les sanctions financières coulent le marché automobile russe.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.