par Elisabeth Studer

Subventions VE US : France /Espagne pour une réponse ferme

France et Espagne unies contre le protectionnisme des Etats-Unis et les mesures prises par le Président US Joe Biden dans le cadre de l’IRA (Inflation Reduction Act).
Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez ont ainsi appelé jeudi à une réponse européenne "très volontariste" face aux subventions accordées notamment aux véhicules électriques dans le cadre du plan climat de Joe Biden.
Rappelons que ce dernier privilégie la production US, les soutiens financiers de l’Etat américain n’étant accordés que sous réserve d’une production locale du véhicule et de ses batteries.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

France et Espagne conscients de la nécessité d’une réaction très volontariste

"Nous sommes l'un et l'autre conscients du fait qu'il faut réagir de manière très volontariste", a déclaré Emmanuel Macron devant la presse à Barcelone, et ce, après avoir signé avec Pedro Sanchez un "traité d'amitié" entre les deux pays.

Emmanuel Macron semble ainsi parvenu à concrétiser une ligne commune avec Madrid sur la réponse européenne au plan américain.

Lutter contre la désindustrialisation de l'Europe

"Nous nous félicitons que les Etats-Unis rentrent dans la transition verte mais nous devons trouver un accord afin que cet engagement dans la transition verte ne signifie pas la désindustrialisation de l'Europe", a insisté pour sa part le chef du gouvernement espagnol.

Après avoir dénoncé fin novembre à Washington des subventions américaines "super agressives", Emmanuel Macron souhaite que l’UE adopte un tel langage et surtout agisse dans ce sens de manière concrète. Objectif : éviter la fuite d'entreprises européennes à la fois attirées par les soutiens financiers US mais bel et bien contraintes de produire sur le territoire US pour pouvoir y commercialiser leurs véhicules.

Notre avis, par leblogauto.com

Le rapprochement de la France et l’Espagne notamment en ce qui concerne le lourd dossier des subventions US , et la signature du traité intervient trois mois après la levée d'un des principaux désaccords entre les deux pays qui ont décidé, avec le Portugal, d'enterrer le projet de gazoduc "Midcat", auquel s'opposait Paris, pour le remplacer par un pipeline d'hydrogène "vert" reliant Barcelone à Marseille et baptisé "H2Med".

Emmanuel Macron devra désormais convaincre le chancelier allemand Olaf Scholz - qu'il reçoit dimanche à Paris - d’adopter la même attitude que l'Espagne.

Sources : AFP

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez ont ainsi appelé jeudi à une réponse européenne "très volontariste" face aux subventions accordées notamment aux véhicules électriques dans le cadre du plan climat de Joe Biden (IRA).
Rappelons que ce dernier privilégie la production US, les soutiens financiers de l’Etat américain n’étant accordés que sous réserve d’une production locale du véhicule et de ses batteries.
"Nous nous félicitons que les Etats-Unis rentrent dans la transition verte mais nous devons trouver un accord afin que cet engagement dans la transition verte ne signifie pas la désindustrialisation de l'Europe", a insisté pour sa part le chef du gouvernement espagnol.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.