par Elisabeth Studer

Semi-conducteurs : Intel/Italie prêts de signer un accord pour une usine

L'Italie est sur le point de conclure un accord avec Intel pour la construction sur son territoire d'une usine de conditionnement et d'assemblage de semi-conducteurs. Une information transmise à Reuters par deux sources proches du dossier.
Montant initial mis sur la table : 5 milliards de dollars (4,91 milliards d'euros).
Une annonce qui intervient alors que les groupes automobiles du monde entier sont confrontés à d’importants problèmes de pénurie de puces électroniques, éléments de plus en plus essentiels dans le process de fabrication des véhicules.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Intel veut augmenter ses capacités de production en Europe

L'investissement d'Intel en Italie s'inscrit dans le cadre d'un plan plus large annoncé par le fabricant américain de puces au début 2022. La société prévoit d'investir 88 milliards de dollars pour augmenter les capacités de production sur le territoire européen. Objectif : réduire la dépendance de l’Europe envers les fabricants asiatiques et tenter d'atténuer la pénurie qui a contraint le secteur automobile à réduire la voilure.

L'usine utiliserait de nouvelles technologies pour fabriquer des puces complètes à partir de tuiles.

Un accord pourrait être conclu d’ici fin août

Selon ces sources, le gouvernement du Président du conseil démissionnaire Mario Draghi tente de conclure un accord avec Intel d'ici fin août, avant les élections nationales anticipées prévues le 25 septembre prochain.

Les services de Mario Draghi et d'Intel ont tous deux refusé de commenter ces informations.

L’Italie pourrait financer près de 40 % du projet

D’autres sources avaient précédemment indiqué que l’Italie pourrait financer jusqu'à 40% de l'investissement total d'Intel sur son territoire. D’un montant initial de 5 milliards de dollars, ce dernier devrait augmenter au fil du temps.

Des sites potentiels présélectionnés

Selon les sources, Intel et le gouvernement italien ont présélectionné des sites potentiels dans deux régions : le Piémont et la Vénétie.

La décision finale sur le lieu de construction de l'usine n'aurait pas encore été prise.

Discussions avec d’autres fabricants

Le gouvernement italien est également en discussions avec la société franco-italienne STMicroelectronics, les fabricants de puces taïwanais MEMC Electronic Materials et TSMC, et l'israélien Tower Semiconductor, qu'Intel a racheté au début de l'année. Le mois dernier, STMicroelectronics a signé un accord avec GlobalFoundries pour construire en France une usine de puces, un investissement de 5,7 milliards de dollars.

Sources : Reuters

 

Pour résumer

L'Italie est sur le point de conclure un accord avec Intel pour la construction sur son territoire d'une usine de conditionnement et d'assemblage de semi-conducteurs. Une information transmise à Reuters par deux sources proches du dossier.
Montant initial mis sur la table : 5 milliards de dollars (4,91 milliards d'euros).
Une annonce qui intervient alors que les groupes automobiles du monde entier sont confrontés à d’importants problèmes de pénurie de puces électroniques, éléments de plus en plus essentiels dans le process de fabrication des véhicules.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.