par Elisabeth Studer

Russie : production de pétrole en hausse de 8 % au 1er trimestre

La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au premier trimestre de l'année. En mars dernier, la production a augmenté de 7% en valeur glissante annuelle.
Le ministère de l'Économie russe a parallèlement déclaré s'attendre à ce que les exportations de pétrole russe « ne » chutent « que » de 1,2 % en 2022 … Vous avez bien lu ….

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Russie : recettes record pour les ventes d’hydrocarbures 

A l'heure actuelle,  la Russie engrange toujours  des recettes records pour ses ventes d'hydrocarbures.  Des produits  encore largement « exemptés » des sanctions imposées à Moscou pour son offensive en Ukraine.  Une « performance » obtenue  grâce notamment à un prix du gaz très élevé. Rappelons tout de même  que ce sont via ces revenus que le Kremlin  peut financer  le conflit  en Ukraine … 

Une chute de 9 %  prévue pour 2022  

En mai, des prévisions du ministère de l'Économie russe ont prévu  toutefois  une chute d'environ 9,3 % de la production russe de pétrole sur l'ensemble de  2022, à 475,3 millions de tonnes.    Cela équivaut à environ 9,55 millions de b/j.

Le ministère a parallèlement déclaré  s'attendre à ce que les exportations de pétrole russe chutent de 1,2 % à 228,3 millions de tonnes et que les exportations de produits pétroliers russes chutent de 20 % à 115,3 millions de tonnes en 2022.

Forte dépréciation du prix du pétrole russe, l’Urals  

La réticence à acheter du pétrole russe a eu un impact majeur sur sa principale qualité de brut, l'Urals, qui se négocie à des écarts record par rapport aux autres bruts. 

Platts,  l'un des premiers fournisseurs d'informations des secteurs du pétrole, de l'énergie, des produits pétrochimiques,   a évalué l'Urals à 75,49 $/b le 18 mai, contre un Brent daté à 111,325 $/b. Le 23 février, la veille de l'invasion, Platts avait évalué l’Urals 90,72 $/b et le Brent daté à 100,48 $/b.

Le ministère de l'Économie prévoit un prix moyen de l'Urals de 80,10 $/b pour 2022.

Notre avis, par leblogauto.com   

Comme quoi, malgré les cris d’orfraie poussés ici ou là  … la Russie  engrange  toujours  des profits colossaux, à l’heure actuelle, les exportations de pétrole russe ne devant  diminuer  que d’un maigre  1,2 % en 2022 …  Au final , des  « intermédiaires »  ou « partenaires écrans »  pourraient  permettre  de « blanchir » les  livraisons de   pétrole  russe   … A quand le traçage du brut ?

Sources : AFP

Pour résumer

La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au premier trimestre de l'année. En mars dernier, la production a augmenté de 7% en valeur glissante annuelle.
Le ministère de l'Économie russe a parallèlement déclaré s'attendre à ce que les exportations de pétrole russe « ne » chutent « que » de 1,2 % en 2022 …

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.