par Bernard Muller

Résultats Ferrari 2010: Vive la reprise

Les ventes de produits de luxe sont généralement un bon indicateur de la santé économique mondiale. Leurs ventes sont les premières à plonger en cas de crise, et les premières à repartir en cas de reprise. Dans le domaine automobile, les ventes de Ferrari sont ainsi un très bonne photo de l'économique mondiale.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Après avoir beaucoup souffert de la crise en 2009, les ventes de Ferrari sont bien reparties à la hausse en 2010, puisqu’en augmentation de 5,4% par rapport à 2010 à 6573 véhicules, ce qui est un record pour la marque au célèbre étalon cabré.

Le chiffre d’affaire quant à lui est en hausse de 7,9% à 1,919 milliards d’euros. Conséquence logique de ces deux bons chiffres, le bénéfice courant explose de 26,9% à 302,7 millions d’euros. Une petite règle de trois rapide nous indique que ce chiffre représente un bénéfice de 46 500 euros par véhicule vendu… Voila qui laisse de la marge de négociation… La marge brute est donc de plus de 15%, confortable…

En détaillant les résultats par zone géographique, nous observons que ces bons chiffres proviennent surtout de l’Asie et de l’Amérique du Nord.

Si en Europe, les ventes sont stables, ce qui illustre bien la faible reprise économique actuelle en Europe, elles sont largement reparties à la hausse en Amérique du Nord avec une augmentation de 12,7% et 1576 voitures. L’Amérique du Nord demeure le premier marché de la marque avec 26% des ventes.

Mais c’est l’Asie qui représente le plus grand potentiel. Si les ventes en Chine n’ont été que de 300 véhicules en 2010, ce chiffre, le meilleur jamais réalisé, est en hausse de 43,6% par rapport à 2009.

Avec l’ouverture prochaine de points de vente en Inde, à New Delhi et Bombay, c’est clairement l’Asie qui devrait être le principal moteur (V12 de préférence) de croissance pour les prochaines années.

Source: Ferrari

A lire également: Bilan Ferrari : une année 2010 record sur le marché nord-américain, Performance record en 2010 pour Ferrari en Chine

Galerie: Ferrari FF

[zenphotopress album=10874 sort=latest number=10]

Pour résumer

Les ventes de produits de luxe sont généralement un bon indicateur de la santé économique mondiale. Leurs ventes sont les premières à plonger en cas de crise, et les premières à repartir en cas de reprise. Dans le domaine automobile, les ventes de Ferrari sont ainsi un très bonne photo de l'économique mondiale.

Bernard Muller
Rédacteur
Bernard Muller

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.