par Thibaut Emme

Résultat S1 Renault : La Renaulution démarre en trombe

Le plan d'économie de Renault, prévu dans la Renaulution est en avance selon le constructeur automobile. Le retour au bénéfice est plus rapide qu'escompté.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Le plan d'économie de Renault, prévu dans la Renaulution est en avance selon le constructeur automobile. Le retour au bénéfice est plus rapide qu'escompté.

  • 1,8 milliard d'euros d'économies déjà réalisés
  • Marge opérationnelle de nouveau positive
  • Résultat net positif

L'année 2021 se présente sous de bien meilleurs auspices que 2020. Le chiffre d'affaire du premier semestre (S1) ressort en hausse de 26,8% à 23,4 milliards d'euros. Les ventes, elles, ne rebondissent "que" de 18,7% par rapport à 2020 tout en restant en retrait de 24,2% par rapport à S1 2019. Renault a vu un "fort effet prix net" (+8,7 points hors Avtovaz). En gros, le prix moyen des voitures vendues augmente.

Il y a un effet nouveauté par exemple avec l'Arkana ainsi que les modèles hybrides E-TECH. L'Arkana c'est près de 4800 ventes en juin 2021 en Europe contre par exemple 4000 pour le Kadjar.

Dans le détail, le chiffre d'affaire à périmètre et taux de change constant aurait crû de plus de 31%. Mais, la dévaluation du Peso argentin et du Rouble russe, ainsi que la Livre turque et le Real brésilien ont fait baisser ce CA de 3,9 points. Renault attribue à la nouvelle politique commerciale, privilégiant les volumes rentables, une hausse de 8,7 points du CA. Cela compense d'autres points négatifs.

La reprise d'activité du réseau de concessionnaires et de garagistes permet un +6,8 points sur la partie ventes de pièces et accessoires. Au final, sur S1 2021, le Groupe Renault dégage une marge opérationnelle de 654 millions d'euros soit 2,8% du CA. C'est à comparer avec les -1,2 milliard d'euros de S1 2020. La marge opérationnelle automobile est tout de même négative à -41 millions d'euros, mais en amélioration de 1,6 milliard d'€.

La contribution de Nissan repasse au vert

Après prise en compte des autres produits et charges d’exploitation, le résultat d’exploitation du Groupe Renault ressort à 571 millions d’euros. Il était de -2 milliards d’euros au premier semestre 2020.

Le partenaire Nissan voit sa contribution repasser aussi dans le vert. Nissan rapporte 160 millions d'euros à Renault. L'an passé, de grosses dépréciations d'actifs et des coûts de restructuration avaient plombé les comptes du groupe Renault de 4,9 milliards d'euros. Le résultat net s’établit à 368 millions d’euros et le résultat net, part du Groupe, à 354 millions d’euros. Cela représente environ 1,30 euro par action (-26,91 euros par action au premier semestre 2020).

Tout n'est pas complètement rétabli chez Renault. Le "free cash-flow" (flux de trésorerie disponible) est négatif à -70 millions d'euros. Là encore les effets des coûts de restructuration se font sentir. Mais, cela devrait s'améliorer sur S2.

Renault continue de faire des économies de dépenses de coûts fixes. Les stocks totaux, y compris réseau indépendant, sont de 427 000 véhicules au 30 juin 2021, alors qu'ils étaient de 547 000 fin juin 2020. Surtout Renault annonce donc être en avance sur son plan de 2 milliards d'économie de dépenses de coûts fixes, de un an environ. Un redressement spectaculaire qu'il va falloir confirmer sur le second semestre.

Pour résumer

Le plan d'économie de Renault, prévu dans la Renaulution est en avance selon le constructeur automobile. Le retour au bénéfice est plus rapide qu'escompté.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.