par Elisabeth Studer

Prix plafond du brut : Kiev prédit la chute de l’économie russe

Le plafonnement du prix du pétrole russe récemment adopté par les Occidentaux fait réagir …. Tant à Moscou qu’à Kiev. L’Ukraine a ainsi prédit samedi à la Russie que son économie serait détruite par cette mesure sur laquelle se sont accordés l'Union européenne, le G7 et l'Australie. Objectif : diminuer la manne pétrolière de Moscou pour financer le conflit en Ukraine.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

L’économie de la Russie sera détruite selon Kiev

"Nous atteignons toujours notre objectif et l'économie de la Russie sera détruite, et elle paiera et sera responsable de tous ses crimes", a affirmé sur Telegram le chef de cabinet de la présidence ukrainienne, Andriï Iermak.

Dans la première réaction officielle de Kiev au sujet du plafonnement du prix du pétrole fixé par les Occidentaux, M. Iermak a noté samedi qu'"il aurait toutefois fallu abaisser (le prix plafond) à 30 dollars pour détruire (l'économie russe) encore plus rapidement".

La Russie a tiré 67 milliards d'euros de ses ventes de pétrole à l'UE depuis le début de la guerre en Ukraine, tandis que son budget militaire annuel s'élève à environ 60 milliards, selon le calcul des experts. A compter de lundi, l'embargo de l'UE sur le pétrole russe acheminé par voie maritime va contraindre pour les pays européens de se « priver » des deux tiers de ses achats de brut à la Russie. L'Allemagne et la Pologne ayant par ailleurs décidé d'arrêter leurs livraisons via un oléoduc d'ici à la fin de l'année, les importations russes totales seront touchées à plus de 90%, selon les Européens.

L’UE, le G7 et l’Australie fixent un prix plafond pour le pétrole russe

Vendredi, les 27 pays de l'Union européenne, le G7 et l'Australie se sont mis d'accord après des semaines de discussions pour fixer un prix maximum de 60 dollars US le baril de pétrole brut d'origine russe et transporté par voie maritime. Ceci ne concerne donc pas l’or noir transitant par pipeline.

A l'heure actuelle, le cours du baril de pétrole russe (brut de l'Oural) évolue autour de 65 dollars, soit à peine plus que le plafond européen. Limitant la portée de la sanction à court terme. La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, a toutefois salué l'annonce, estimant que l’accord était « l'aboutissement de mois d'efforts de la coalition". L'accord a été permis par le consensus trouvé vendredi par les 27 de l'Union européenne. Les ministres des Finances des pays du G7 s'étant quant à eux, entendus dès le début septembre sur le mécanisme.

Entrée en vigueur quasi immédiate

Le G7 et l’Australie ont précisé dès vendredi que le mécanisme entrerait en vigueur dès le début de la semaine. Pour rappel, c’est en effet lundi qu’a débuté l'embargo de l'UE sur le pétrole russe acheminé par voie maritime.

A compter de cette date, seul le pétrole vendu par la Russie à un prix égal ou inférieur à 60 dollars pourra continuer à être livré.

Elément notable : au-delà de ce plafond, il sera interdit pour les entreprises de fournir les services permettant le transport maritime (fret, assurance, etc.). Actuellement, les pays du G7 fournissent les prestations d'assurance pour 90% des cargaisons mondiales. L'embargo européen intervient plusieurs mois après celui déjà décidé par les États-Unis et le Canada. Mais les Occidentaux doivent aussi composer avec les intérêts des puissants assureurs britanniques ou armateurs grecs.

Notre avis, par leblogauto.com

Reste toutefois que des failles dans le système pourraient apparaitre … Permettant à certains pays d’occuper une place de choix d’intermédiaires … en achetant du pétrole russe BRUT et en le revendant en tant que produits raffinés.

Car c’est bien le brut qui est seul visé à l’heure actuelle. Or des pays, comme la Turquie profite de l’aubaine pour alimenter l’Union européenne en produits raffinés … à partir du brut russe.

Sources : AFP

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Le plafonnement du prix du pétrole russe récemment adopté par les Occidentaux fait réagir … Tant à Moscou qu’à Kiev. L’Ukraine a ainsi prédit samedi à la Russie que son économie serait détruite par cette mesure sur laquelle se sont accordés l'Union européenne, le G7 et l'Australie. Objectif : diminuer la manne pétrolière de Moscou pour financer le conflit en Ukraine.
Reste toutefois que des failles dans le système pourraient apparaitre … Permettant à certains pays d’occuper une place de choix d’intermédiaires … en achetant du pétrole russe BRUT et en le revendant en tant que produits raffinés.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.