par Elisabeth Studer

Prix du pétrole plafonné : très néfaste pour le marché selon la Russie

Encore une fois la Russie joue avec les nerfs - et les peurs - des Occidentaux, laissant entendre que l’Occident pourrait être frappé des pires maux si un plafonnement du prix du pétrole russe était instauré.
Brandissant en tout premier lieu la menace d’une pénurie.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

La Russie prévient d’un effet très néfaste d’un plafonnement du prix du pétrole

Alexandre Novak, le vice-Premier ministre russe en charge de l'Énergie, s’est insurgé mercredi contre tout plafonnement du prix du pétrole russe. Une décision qui, selon lui, "violerait les mécanismes du marché" et qui pourrait avoir "un effet très néfaste" sur l'industrie mondiale.

Pas de livraisons de pétrole aux pays mettant un place un plafonnement

Une telle décision pourrait entraîner des pénuries de pétrole, Alexandre Novak avertissant une nouvelle fois que les entreprises russes "ne fourniront pas de pétrole aux pays qui utilisent cet instrument".

Le G7 exhorte à mettre en place d’urgence un plafonnement du prix du pétrole

Début septembre, le G7 avait annoncé qu'il allait "urgemment" mettre en œuvre un plafonnement du prix du pétrole russe. Objectif : limiter autant que faire se peut la manne pétrolière russe, laquelle finance la guerre menée par la Russie en Ukraine.

Si un tel mécanisme était mis en place, Moscou vendrait son pétrole aux pays « adeptes » du plafonnement à un prix certes inférieur à celui auquel il leur vend actuellement, mais néanmoins supérieur au prix de production. De telle manière que tout en étant pénalisée, la Russie conserve un intérêt financier à poursuivre ses livraisons.

Toutefois, l'Inde et la Chine, parmi les plus gros importateurs de pétrole du monde, ne semblent pas disposées à l’heure actuelle à se ranger derrière le G7. Trop contents de pouvoir bénéficier de prix au rabais sur le pétrole russe.

Sources : AFP

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Encore une fois la Russie joue avec les nerfs - et les peurs - des Occidentaux, laissant entendre que l’Occident pourrait être frappé des pires maux si un plafonnement du prix du pétrole russe était instauré.
Avec un message à peine voilé destiné aux populations soucieuses de la préservation de leur pouvoir d’achat : ce sont les gouvernements qui auront pris une telle décision qu’il faudra blâmer – et non la Russie - si une envolée des prix des carburants voyait le jour.
Histoire pour Poutine de semer la zizanie entre gouvernants et populations de l’Europe et des Etats-Unis.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.