par Elisabeth Studer

Pétrole : le G7 appelle les pays producteurs à produire plus

Le groupe du G7 - qui réunit Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni - a appelé vendredi les pays producteurs de pétrole à augmenter leur production. Objectif : tenter de faire baisser mes cours du brut, lesquels s’envolent suite au conflit entre la Russie et l’Ukraine. Provoquant une flambée des prix à la pompe, laquelle alimente une inflation galopante.
Un appel qui intervient un mois après la décision de l'Opep+ - cartel qui réunit le cartel des Pays Exportateurs de pétrole et ses alliés entraînés par la Russie - de réduire fortement sa production.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Augmenter la production pour réduire la volatilité des marchés

Augmenter la production doit contribuer à "réduire la volatilité des marchés de l'énergie" dans le contexte de la guerre en Ukraine, indiquent dans un communiqué les ministres des Affaires étrangères du groupe réunis en Allemagne, à Münster.

Le G7 va finaliser la mise en œuvre d’un prix plafond

Le G7 entend également finaliser "dans les semaines à venir" la mise en oeuvre du mécanisme de plafonnement du prix du pétrole russe. Le but de ce mécanisme qui a pris forme cet été sous impulsion des Etats-Unis est de limiter la manne pétrolière utilisée par la Russie pour financer la guerre qu’elle mène contre l’Ukraine.

Reste le plus dur à faire : finaliser le dispositif en vue de déterminer le seuil plafond, lequel devra être supérieur au coût de production, de telle sorte de maintenir l’intérêt pour la Russie de vendre son pétrole sur le marché.

Décision de l’Opep+ ; un camouflet pour Joe Biden

Début octobre, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), menés par l'Arabie saoudite, et leurs 10 partenaires incluant la Russie se sont entendus pour diminuer leurs quotas de production  alors que les cours du brut fléchissaient. Une décision synonyme de camouflet pour Washington, Joe Biden ayant auparavant multiplié les entrevues diplomatiques pour tenter d’obtenir une hausse de production. Le Président américain tentant par ce biais d’endiguer l’inflation US avant les élections cruciales de mi-mandat.

L'administration américaine avait alors reproché à Ryad de fournir à Moscou un soutien économique en l'aidant à financer sa guerre en Ukraine.

 

Sources : AFP

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Le groupe du G7 - qui réunit Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni - a appelé vendredi les pays producteurs de pétrole à augmenter leur production. Objectif : tenter de faire baisser mes cours du brut, lesquels s’envolent suite au conflit entre la Russie et l’Ukraine. Provoquant une flambée des prix à la pompe, laquelle alimente une inflation galopante.
Un appel qui intervient un mois après la décision de l'Opep+ de réduire fortement sa production.
Le G7 entend également finaliser "dans les semaines à venir" la mise en oeuvre du mécanisme de plafonnement du prix du pétrole russe. Objectif : limiter la manne pétrolière utilisée par la Russie pour financer la guerre en Ukraine.

Reste le plus dur à faire : finaliser le dispositif en vue de déterminer le seuil plafond.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.