par Thibaut Emme

Marché électrique France 2021 : +691% en avril

Il y a un an, la pandémie de Covid-19 freinait fortement les ventes. Cette année, le marché électrique d'avril voit des ventes multipliées par huit !

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Avril 2020 était la première fois où la Peugeot e-208 battait la Renault Zoe. Depuis, c'est arrivé plusieurs fois et le mois dernier, ce fut encore le cas. 10 418 véhicules électriques particuliers et utilitaires ont été immatriculés contre 1317 il y a un an. Le marché électrique continue sur sa lancée de 2021. Depuis le début de l'année, 43 727 VE particuliers et utilitaires ont été mis à la route soit une hausse de 51% par rapport aux quatre premiers mois de 2020.

La Renault Zoe encore battue

Dans le détail, 1 537 Peugeot e-208 ont été immatriculées ce qui lui octroie la première place. En effet, la Renault Zoe E-Tech cumule 1 265 immatriculations. La Fiat 500 électrique est sur le podium avec 740 unités. Ce mois d'avril, la Tesla Model 3 disparait du top 10. Comme souvent, les immatriculations de la Tesla se font par vagues.

Dans le top 10, la Renault Twingo avec 679 unités fait une jolie arrivée aussi dans le classement devant la Mini Cooper SE (592) ou le Kia e-Niro (481). Peugeot place deux modèles dans le top 10 avec le e-2008, 7e, avec 427 immatriculations. Le Hyundai Kona (397), la VW ID.3 (391) et la VW ID.4 (372) terminent ce top 10. A noter que sur les véhicules particuliers, 47,6% sont achetés par des particuliers.

Dans les utilitaires, le Renault Kangoo E-Tech (323 unités) devance la Renault Zoe (143) et le Citroën e-Jumpy. La Peugeot e-208 arrive dans les utilitaires. Dans les prochains mois va-t-elle concurrencer là aussi la Renault Zoe ? En termes de parts de marché, le VE particulier atteint 6,8%, le VE utilitaire 2,1%.

Notre avis, par leblogauto.com

Le marché électrique en France, mais aussi en Europe, semble atteindre une bonne maturité. Il serait peut-être temps de baisser les aides. Le bonus électrique va bientôt repasser de 7 000 à 6 000 €. Ce sera un premier indicateur. Le nombre de propositions de VE a été multiplié et le marché semble vraiment avoir franchi un cap.

A noter également que les PHEV dépassent les VE 100% électriques en avril. Par contre, les immatriculations se font pour plus de 75% via les "personnes morales". Dans la structure des ventes, on remarque que la France reste attachée à ses petits VE et ne fait pas trop grimper les SUV 100% électriques.

Pour résumer

Il y a un an, la pandémie de Covid-19 freinait fortement les ventes. Cette année, le marché électrique d'avril voit des ventes multipliées par huit !

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.