par La rédaction

Et le prochain est... Volkswagen !

Rien ne va plus pour les gants de l'industrie automobile. Exception faite de Toyota, les leaders mondiaux annoncent les uns aprs les autres des projets de restructuration. Aprs Gnral Motors, Ford, Daimler Chrysler, certains attendaient une annonce du cot de Boulogne Billancourt. Rat ! C'est au tour de Volkswagen d'annoncer 20 000 suppressions d'emploi d'ici 3 ans. Motif : Selon le patron de la marque, Wolfgang Bernhard, la productivit est parfois infrieur de 50 % celle de la concurrence. Principales vises, "les usines traditionnelles (qui) ont subi une perte trois chiffres en millions". Bref, le problme est localis en Allemagne, dans les sites historiques. L'objectif avou de cette restructuration est d'augmenter la productivit de 30 % dans les trois prochaines annes.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Rien ne va plus pour les gants de l'industrie automobile. Exception faite de Toyota, les leaders mondiaux annoncent les uns aprs les autres des projets de restructuration. Aprs Gnral Motors, Ford, Daimler Chrysler, certains attendaient une annonce du cot de Boulogne Billancourt. Rat ! C'est au tour de Volkswagen d'annoncer 20 000 suppressions d'emploi d'ici 3 ans. Motif : Selon le patron de la marque, Wolfgang Bernhard, la productivit est parfois infrieur de 50 % celle de la concurrence. Principales vises, "les usines traditionnelles (qui) ont subi une perte trois chiffres en millions". Bref, le problme est localis en Allemagne, dans les sites historiques. L'objectif avou de cette restructuration est d'augmenter la productivit de 30 % dans les trois prochaines annes.

Selon le PDG du 5me constructeur mondial, les surcapacits en Europe atteignent 20 % et "nous devons envisager de fermer les oprations qui sont loin d'tre comptitives" "ou alors nous trouverons des partenaires mieux placs pour prserver l'emploi dans ces activits". Ces "oprations" sont la production de pices et de composants dont Volkswagen souhaiterait augmenter la sous traitance.

Au pays de la co-gestion syndicat/patronat, dans une entreprise qui rpugne habituellement licencier, le nouveau DRH du groupe a promis que Volkswagen prsenterai au conseil d'entreprise des tudes comparatives sur la comptitivit afin de justifier le bien fond de cette restructuration. Pour faire passer la pilule amre, il a par ailleurs ajout que 14 000 salaris du groupe pourront prtendre un dpart en pr retraite au cours des prochaines annes.

Les march financiers sont moins sensible au sort des salaris puisque les rsultats du quatrime trimestre et l'annonce du projet de restructuration on fait gagner 9.4 % au titre VAG.

La question que l'ont peut se poser maintenant est le rle de Porsche, le nouvel actionnaire de rfrence du groupe rput pour tre le constructeur le plus rentable au monde, dans ce projet de restructuration. A t'il servi de rfrence pour les calculs de productivit ?

Source : Reuters

Pour résumer

Rien ne va plus pour les gants de l'industrie automobile. Exception faite de Toyota, les leaders mondiaux annoncent les uns aprs les autres des projets de restructuration. Aprs Gnral Motors, Ford, Daimler Chrysler, certains attendaient une annonce du cot de Boulogne Billancourt. Rat ! C'est au tour de Volkswagen d'annoncer 20 000 suppressions d'emploi d'ici 3 ans. Motif : Selon le patron de la marque, Wolfgang Bernhard, la productivit est parfois infrieur de 50 % celle de la concurrence. Principales vises, "les usines traditionnelles (qui) ont subi une perte trois chiffres en millions". Bref, le problme est localis en Allemagne, dans les sites historiques. L'objectif avou de cette restructuration est d'augmenter la productivit de 30 % dans les trois prochaines annes.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.