par Elisabeth Studer

Le cours du pétrole affecté par la vague de Covid en Chine

Alors que la fin de la remise carburant pourrait faire craindre une hausse du prix à la pompe, le cours du brut affiche un recul ces dernières heures, la folle propagation du Covid en Chine inquiétant les investisseurs.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Le cours du pétrole en baise de plus de 1%

Les cours du pétrole sont en baisse mardi. Principale origine : l’importante vague de Covid qui frappe actuellement la Chine après l’ouverture progressive de l’Empire du Milieu.

En fin de matinée, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, perdait ainsi 1,14%, s’échangeant à 84,93 dollars.

En parallèle, le baril de West Texas Intermediate (WTI), son équivalent américain, pour livraison en février, régressait quant à lui de 1,05%, à 79,42 dollars.

Une inquiétante réouverture de la Chine

Si certes la réouverture de la Chine pouvait certes apparaitre au départ comme une « bonne chose » économiquement parlant, il n’en demeure pas moins que l’Empire du Milieu est confrontée actuellement à la plus forte vague de Covid au monde, après la levée de ses restrictions sanitaires alors même que sa population n’est majoritairement ni vaccinée ni immunisée. De quoi susciter l'inquiétude de nombreux pays.

Autre problème et non des moindres : l'abandon des dépistages à grande échelle empêche désormais de quantifier les contagions sur le territoire chinois.

L’activité chinoise perturbée par la multiplication des cas de Covid

Certains analystes estiment toutefois que la réouverture de la Chine s’avère plus lente que ce qu’elle pourrait être. Tempérant également l’optimisme affiché ces dernières semaines par les investisseurs.

L'activité manufacturière en Chine a en effet reculé en décembre pour le cinquième mois consécutif. L'indice d'activité des directeurs d'achat (PMI) publié mardi par le cabinet IHS Markit pour le groupe de médias Caixin démontrent en effet que les foyers de cas de Covid ont perturbé le fonctionnement des usines.

Vers une remontée des prix tout de même en 2023 ?

Certains spécialistes du secteur considèrent qu’il faudra peut-être attendre que les indicateurs économiques deviennent plus favorables en Chine avant de pouvoir observe une forte remontée des prix du brut. Mais d’autres rappellent que le monde a perdu une énorme quantité d'approvisionnement en fossiles en provenance de la Russie en raison de la guerre en Ukraine. Une diminution de l’offre de nature à faire grimper les prix.

Et ce, alors même que certains experts tablent sur une reprise de la consommation de brut et de produits pétroliers en 2023. Principaux facteurs mis en avant : une croissance régulière de la demande dans les pays non membres de l'OCDE et un bond de la demande de la Chine sur le long terme avec la réouverture du pays.

Au final, ils considèrent que les prix du pétrole pourraient évoluer à la hausse sur l'année, et ce malgré la morosité macroéconomique ambiante engendrée par l'inflation et la hausse des taux d'intérêt.

Notre avis, par leblogauto.com

Côté consommateur, une question revient avant tout : est-ce que la baisse du cours du pétrole permettra de contre balancer l’arrêt des remises sur le prix du carburant à la pompe. That’s the question ….   A suivre ...

Sources : AFP

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Alors que la fin de la remise carburant pourrait faire craindre une hausse du prix à la pompe, le cours du brut affiche un recul ces dernières heures, la folle propagation du Covid en Chine inquiétant les investisseurs. Et ce, d'autant plus qu'elle freine la reprise de l'activité, mettant à l'arrêt des chaînes de production et freinant la demande.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.