par Elisabeth Studer

Hyundai : les ventes de VE pâtissent déjà de la loi Biden

Les ventes de véhicules électriques (VE) du groupe Hyundai (marques Hyundai et Kia) ont fortement chuté en septembre aux Etats-Unis. Le constructeur sud-coréen subit d’ores et déjà le contre-coup de l'application de la Loi sur la réduction de l'inflation (IRA) signée par le Président américain Joe Biden, le 16 août 2022 dernier.
Pour rappel, la nouvelle loi, qui est entrée en vigueur en août, exclut les véhicules électriques assemblés en dehors de l'Amérique du Nord des avantages fiscaux de l'administration américaine.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Hyundai, Kia : chute importante des ventes aux US

Selon les chiffres fournis par Hyundai Motor America, les ventes du VE Ioniq 5 ont atteint 1.306 unités en septembre, en baisse de 14% par rapport au mois précédent (1.517) et une diminution de plus de 30% par rapport à juillet (1.894).

La voiture électrique Kia EV6 a quant à elle été vendue en 1.440 exemplaires, en baisse de 22% par rapport au mois d'août (1.840), après 1.716 unités écoulées en juillet dernier.

Hausse des ventes des véhicules non électriques

Cependant, les ventes de véhicules non électriques ont affiché une hausse en glissement annuel, en septembre, sur le marché américain.

Hyundai Motor a ainsi vendu 59.465 unités le mois dernier, une augmentation de 11% par rapport à septembre 2021. Les SUV Tucson et Santa Fe ont été les véhicules les plus vendus avec 12.971 unités, en hausse de 31%, et 9.192, un bond de 40%, respectivement. Les ventes totales du troisième trimestre se sont élevées à 184.431 unités, en hausse de 3% par rapport à la même période de l'année dernière. Kia Corp. a vendu un total de 56.270 unités le mois dernier, en hausse de 6% par rapport à septembre 2021. Les ventes totales de cette marque au troisième trimestre ont atteint 184.808 voitures. Les SUV Sportage et Sorento ont été les véhicules les plus vendus avec 12.412 unités, en hausse de 88%, et 7.350 exemplaires, une augmentation de 79% sur un an, respectivement.

Hyundai se plie à la loi Biden : usine en construction aux USA

L’IRA - Loi sur la réduction de l'inflation -  signée le 16 août dernier par le président américain Joe Biden, est immédiatement entrée en vigueur. Etant donné que l'Ioniq 5 de Hyundai Motor et l'EV6 de Kia sont produits en Corée du Sud puis exportés vers les USA, ils ne bénéficient plus des subventions, versées désormais uniquement aux véhicules électriques fabriqués en Amérique du Nord.

Pour en bénéficier, Hyundai Motor, dont l’usine de véhicules électriques est en cours de construction à Savannah, dans l’Etat de Géorgie, devrait attendre jusqu’à l’achèvement des travaux, à savoir après 2025.

Dans un contexte où les démocrates mettent en avant l’IRA comme l’une des réalisations majeures de l'administration Biden à l'approche des élections de mi-mandat de novembre, les deux constructeurs sud-coréens ne pourront pas éviter les dégâts ….

Sources : Yonhap, Hyundai

Pour résumer

Les ventes de véhicules électriques (VE) du groupe Hyundai (marques Hyundai et Kia) ont fortement chuté en septembre aux Etats-Unis. Le constructeur sud-coréen subit d’ores et déjà le contre-coup de l'application de la Loi sur la réduction de l'inflation (IRA) signée par le Président américain Joe Biden, le 16 août 2022 dernier.
Pour rappel, la nouvelle loi, qui est entrée en vigueur en août, exclut les véhicules électriques assemblés en dehors de l'Amérique du Nord des avantages fiscaux de l'administration américaine.
Un chantage protectionniste qui en dit pas son nom … mais qui s’avère néanmoins « efficace ». Enfin, en partie, car les achats des consommateurs semblent s’être reportés sur des véhicules non électriques … le phénomène de report VE vers non VE a été d’une telle ampleur, que le volume global des ventes du groupe Hyundai aux Etats-Unis a tout de même progressé en septembre outre-Atlantique.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.