par Le Blog Auto

C’est quoi l’historique de la LOA ou de la LLD ?

Si on confond souvent les deux, la Location avec Option d’Achat (ou LOA) et la Location Longue Durée (ou LLD) sont deux formules de financement d’un véhicule différentes. Historiquement, ces pratiques ont pris leur envol en France à peu près en même temps et sont devenues désormais un mode de consommation incontournable de l’objet automobile.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

La LOA, leasing ou crédit-bail remonte à très longtemps dans des domaines hors de l’automobile. Pour de nombreuses entreprises, ce fut, et c’est toujours, un moyen d’acquérir une nouvelle machine, des locaux, ou autres, sans faire fondre la trésorerie. Le principe de la LOA est de payer tous les mois un loyer, ou mensualité, pour pouvoir jouir du bien, ici une voiture. A la fin prévue de la période de location, le locataire a alors la possibilité de mettre simplement fin au contrat et de rendre le véhicule, ou bien de payer le reste de la valeur et d’acquérir en pleine propriété le bien.

La LLD pour sa part est une location longue durée comme on peut louer un appartement ou une maison. Le contrat stipule là aussi les conditions de location, la valeur des loyers mensuels, mais, à la fin de la location, le bien est restitué simplement. Evidemment, un accord spécifique avec le crédit-bailleur peut intervenir pour que vous rachetiez le bien. Mais ce prix ne sera pas écrit dans l’accord initial.

Le leasing remonte à plus de 7000 ans dans l’histoire de l’humanité. Sous sa forme actuelle, il devient significatif dans les années 1950 aux Etats-Unis. Il traverse l’Atlantique une dizaine d’années plus tard, mais reste en dehors de l’industrie automobile. LOA comme LLD séduisaient énormément les entreprises dans les années 80 et 90 pour des raisons fiscales et comptables évidentes.

Les particuliers en France leur préféraient alors encore le crédit bancaire automobile classique. Désormais, la LLD et la LOA sont une part très importante des financements d’achats de nouveau véhicule. En 2021, près d’une voiture neuve sur deux achetées (47%) l’a été via une LLD ou une LOA. Pour comparaison, en 2010, 92% des ventes aux particuliers se faisaient soit au comptant, soit via un crédit auto. Les propriétaires ne le sont plus vraiment.

Séduisant pour les acheteurs

Il faut dire que la LOA, comme la LLD, est une solution séduisante pour financer un véhicule neuf, mais aussi un véhicule d’occasion. Avec ces formules « tout compris », tout est écrit noir sur blanc à la signature du contrat et il n’y a pas de « mauvaises surprises ». D’ailleurs, vous pouvez réaliser la simulation de votre LOA en ligne, quand vous voulez, sans avoir à prendre rendez-vous avec votre banquier par exemple.

Les acheteurs ne sont plus attachés au nom présent sur le certificat d’immatriculation (ou carte grise). En effet, avec un achat en pleine propriété (comptant ou crédit classique), c’est votre nom qui y figure. Avec la location, c’est l’organisme bailleur qui sera le propriétaire légal de la voiture et vous, uniquement le locataire.

Pour les constructeurs, c’est une façon comme une autre de stimuler les ventes de véhicules neufs. Sans cela, il y a fort à parier que le marché automobile serait plus atone qu’il ne l’est. D’ailleurs, ils ne s’y trompent pas et proposent leurs propres offres de LOA ou LLD. Sur leurs sites internet, il est commun d’avoir le prix par défaut en location mensuelle qu’en achat comptant. Le prix fait moins peur quand il est ramené à quelques dizaines ou centaines d’euros par mois que plusieurs milliers ou dizaines de milliers d’euros d’un coup.

Des risques à prendre en compte

Toutes séduisantes qu’elles sont, ces formules comportent des conditions qu’il convient de bien connaître et comprendre pour ne pas se retrouver dépourvu. Les conditions de location sont par exemple très strictes. Que ce soit le kilométrage, l’état, la durée, tout est précisé dès le début. Soyez bien sûr de ne pas dépasser le kilométrage prévu au risque de payer assez cher la distance en sus. De même, ne négligez pas la remise en état du véhicule avant restitution. Toute rayure ou bosse sera facturé là aussi au prix fort.

Si vous ne pouvez pas faire face aux mensualités, attention, le loueur peut vous reprendre le véhicule sans autre forme de procès. Prenez bien garde à ce que les mensualités ne grèvent pas votre budget. C’est la même chose avec un crédit après tout. La LOA ou la LLD, cela se prépare. N’hésitez pas à regarder les différentes offres et à bien lire les conditions, le modèle exact proposé, etc. C’est l’avantage de pouvoir faire plusieurs demandes en ligne et de pouvoir les comparer à tête reposée, sans le stress d’être dans une concession face à un vendeur.

Pour résumer

Si on confond souvent les deux, la Location avec Option d’Achat (ou LOA) et la Location Longue Durée (ou LLD) sont deux formules de financement d’un véhicule différentes. Historiquement, ces pratiques ont pris leur envol en France à peu près en même temps et sont devenues désormais un mode de consommation incontournable de l’objet automobile.

Le Blog Auto
Rédacteur
Le Blog Auto

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.