par Elisabeth Studer

Ford : un hard Brexit coûterait jusqu'à 1 milliard de dollars

Ford a annoncé cette semaine qu'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans qu'aucun accord ne puisse définir les contours précis des échanges commerciaux entre les deux parties pourrait se chiffrer pour lui à une facture avoisinant jusqu'à 1 milliard de dollars.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Ford a annoncé cette semaine qu'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans qu'aucun accord ne puisse définir les contours précis des échanges commerciaux entre les deux parties pourrait se chiffrer pour lui à une facture avoisinant jusqu'à 1 milliard de dollars.

Un hard Brexit pourrait coûter entre 500 millions et 1 milliard de dollars à Ford

Selon des calculs internes, l’impact du Brexit sur Ford se situerait entre 500 millions et un milliard de dollars, en tenant compte de différents facteurs, a ainsi déclaré Ford dans un communiqué. Le fait que l'information ait été transmise via un communiqué officiel démontre s'il en était besoin l'inquiétude qu'une telle situation procure au constructeur.

Il est vrai que Sky News avait précédemment annoncé jeudi que la facture pourrait s'élever à 800 millions de dollars pour Ford.

Un coûteux retour aux règles de l'OMC

Un tel coût tient notamment compte des conséquences d'un hard Brexit – ou no deal Brexit – sur les taxes liées à l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce) et l'impact d'une monnaie britannique affaiblie.

Précisons qu'en l'absence d'accord, le Royaume-Uni serait confronté à de graves difficultés économiques et financières. Si une telle éventualité voyait le jour, le pays serait contraint de respecter les règles de l’OMC. Lesquelles s'avèrent beaucoup plus contraignantes que celles qu'un hypothétique accord avec l'UE permettrait de mettre en place.

Inquiétude des constructeurs et des industriels

Les constructeurs automobiles mais également d'autres groupes industriels tels Airbus, ont mis en garde sur les conséquences négatives qu'aurait un Brexit sans accord. Evoquant une hausse des tarifs douaniers, des perturbations des chaînes d’approvisionnement et des menaces sur l’emploi. Les grands groupes industriels sont s'avèrent en effet potentiellement beaucoup plus impactés que des sociétés plus orientées vers les services. Un site de production est beaucoup moins facile à transférer qu'une activité tertiaire. Toute fabrication nécessite par ailleurs de recourir à des matières premières, le plus souvent importées. Une hausse des taxes douanières pourrait s'avérer désastreuse dans un tel contexte.

Ford a d'ores et déjà pris ses dispositions

Mercredi dernier, soit avant la publication du communiqué, le directeur financier de Ford, Bob Shanks, a refusé de fournir des informations précises sur l’impact financier d’une sortie sans accord. Ajoutant toutefois que Ford avait pris ses dispositions.

"Nous avons déjà commencé à travailler sur l'éventualité d'un hard Brexit", a-t-il déclaré à la presse. Ajoutant : « nous espérons que cela ne se produira pas, mais nous ne pouvons pas attendre."

Bob Shanks a déclaré que Ford engageait d'ores et déjà de l'argent, préférant agir dès maintenant pour se préparer à une telle situation. Ce qui fait qu'au bout du compte, un impact matériel se voit déjà comptabilisé.

La semaine précédent, le directeur financier avait déclaré qu'une sortie sans accord était improbable, mais que si cela se produisait, ce serait "catastrophique".

En mars 2018, Ford avait estimé qu’un Brexit dur, qui imposerait - en vertu des règles de l’OMC - des droits de douane de 10% sur les importations et les exportations et des taux inférieurs pour les composants, coûterait jusqu’à 1 milliard de dollars par an.

Sources : Reuters, Ford, Sky News

Pour résumer

Ford a annoncé cette semaine qu'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans qu'aucun accord ne puisse définir les contours précis des échanges commerciaux entre les deux parties pourrait se chiffrer pour lui à une facture avoisinant jusqu'à 1 milliard de dollars.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.