par Elisabeth Studer

Ford Allemagne : l’électrique m’a tuer

Grands changements pour Ford en ce qui concerne sa stratégie industrielle en Europe. Au détriment de l’emploi sur le Vieux continent.
Le constructeur souhaite renforcer ses marges en s’éloignant peu à peu des segments de production de masse et en se concentrant désormais sur le créneau porteur des véhicules électriques.
Cette transformation de l'entreprise aura toutefois une incidence sur les emplois de plus de 1 000 employés en Allemagne, si l’on en croit certains medias.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Un avenir industriel en Europe synonyme de suppression d’emplois

Automotive News détaille ainsi les plans de Ford au niveau européen, indiquant comment le constructeur envisage son avenir industriel sur le Vieux continent …. Mais surtout comment le groupe automobile souhaite réduire son personnel de son site de production allemand de plus de 1000 salariés.

Différentes divisions du constructeur seront affectées, y compris le développement, la fabrication, le marketing et les ventes, et de l'administration. Les employés du siège de Ford en Allemagne et de l'usine allemande de Cologne devraient perdre leur emploi.

La fin de certains modèles

Dans le cadre de sa transformation, Ford va cesser la commercialisation des modèles tels que les Fiesta et Focus, qui ont été les principaux produits de la société au cours de plus de deux décennies. La Mondeo, autrefois populaire, véhicule de segment D, avec de solides ventes en Allemagne et au Royaume-UNI, fait d’ores et déjà partie de l’histoire. Le S-Max et Galaxy, qui partagent la même plate-forme avec la Mondeo, sont également à la retraite.

Modèle 100 % électrique d’ici la fin de la décennie

Ford veut disposer d'un modèle 100 % électrique au sein de sa gamme en Europe d'ici la fin de la décennie en cours.

D’ici là, le constructeur commercialisera des moteurs thermiques à partir de son portefeuille américain, lequel intégre notamment la Mustang, l’Explorer, et le Bronco. En parallèle, Ford est également en train d'investir environ 2 milliards de dollars dans son usine de Cologne où deux modèles électriques basé sur la plate-forme MEB de Volkswagen seront produites à partir de 2024.

Notre avis, par leblogauto.com

Nouvelle étape dans la volonté de Ford de prendre ses distances avec l’Allemagne, tout en privilégiant la production de VE … au grand dam de l’emploi outre Rhin. Rappelons ainsi qu’après avoir lancé deux véhicules électriques basés sur la plate-forme électrique MEB du groupe Volkswagen, Ford va utiliser à l’avenir sa propre technologie pour ses futures voitures électriques.

Ford a indiqué que sa gamme de VL en Europe deviendra tout électrique d'ici 2030 et il s'attend à ce que les deux tiers de ses ventes de vans commerciaux soient des électriques ou des hybrides rechargeables à la même date.

Sources :Automotive News

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Ford souhaite renforcer ses marges en s’éloignant peu à peu des segments de production de masse en Europe, et en se concentrant désormais sur le créneau porteur des véhicules électriques.
Cette transformation de l'entreprise aura toutefois une incidence sur les emplois de plus de 1 000 employés en Allemagne.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.