par Elisabeth Studer

Ford / Chine : les VE gérés via une société indépendante

La branche chinoise de Ford a annoncé qu'elle s'efforcerait d'accélérer la transformation électrique du pays en exploitant son activité de véhicules électriques via FMeT, une société indépendante. Jusqu’à présent, le constructeur américain avait directement sa propre division de véhicules électriques en Chine.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Elément clé de la mise en place de Ford Model e

Selon le communiqué de Ford, FMeT est la première entité indépendante établie par une marque automobile étrangère sur le marché chinois à se concentrer sur la R&D et l'exploitation de véhicules électriques intelligents. Il s’agit – toujours selon le constructeur - d'une extension stratégique et d'un élément clé de la mise en place en Chine de la nouvelle division Ford Model e, dédiée à l’électrique.

Ford actionnaire à plus de 80 % de FMeT

Selon des informations publiques, FMeT a été créé en 2020 avec un capital social de 665 millions de dollars. Ford China et Nanjing Jiangning Jingkai Industrial Development détiennent respectivement 81,2 % et 18,8 % des actions de la société. Le 19 septembre, FMeT a modifié son champ d'activité pour inclure les ventes d'automobiles, la fabrication de moteurs électriques, la fabrication de pièces automobiles, d'accessoires …

La Nanjing Jiangning Economic and Technological Development Corporation, est elle-même détenue à 89,33 % par le comité administratif de la zone de développement économique et technologique de Nanjing Jiangning – une zone économique et technologique de niveau national – et à 11,67 % par le gouvernement du district de Nanjing Jiangning, qui maintient un contrôle et une surveillance serrés des nominations et du fonctionnement de la direction de l'entreprise.

Ventes directes en Chine

Contrairement au modèle de distribution précédent, FMeT adoptera la vente directe en Chine. Cette approche s'inscrit également dans la tendance actuelle des grands constructeurs.

En pénétrant dans les quartiers d'affaires et en ouvrant des magasins de vente directe dans l'Empire du Milieu, la notoriété de la marque devrait être favorisée. Ce dont Ford a besoin.

La Mustang Mach-E peine à faire son trou sur le marché chinois

Selon le site officiel de la marque, Ford commercialise actuellement en Chine trois véhicules à énergie nouvelle (NEV), dont le Territory EV, l'hybride rechargeable Edge et la Mustang Mach-E. Jusqu'à présent, ces modèles n'ont pas reçu beaucoup d'attention de la part des consommateurs chinois.

La Mustang Mach-E a été lancée en Chine en 2021, et il s'agit du premier modèle de SUV entièrement électrique fabriqué par Ford. Elle est considérée comme le modèle représentatif de la transformation électrique de la Mustang par le constructeur.

À l'heure actuelle, quatre versions de la Mustang Mach-E sont en vente, avec des prix allant de 275 900 yuans à 389 900 yuans (38 503 $ – 54 413 $). La livraison a débuté en décembre 2021. Mais au cours des six derniers mois, le volume des ventes de la Mustang Mach-E sur le marché chinois ne s'est pas amélioré. Les statistiques montrent que l'entreprise a livré 3 576 unités de ce modèle au cours du premier semestre de cette année, avec un volume de ventes mensuel moyen inférieur à 600 véhicules.

Le marché chinois des véhicules électriques continue de croître à grande vitesse. Selon les données de l'Association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM), les ventes intérieures de véhicules à énergies nouvelles au premier semestre 2022 ont atteint 2,6 millions, ce qui représente une augmentation d'environ 120 % d'une année sur l'autre.

Notre avis, par leblogauto.com

Au-delà de  la stratégie de commercialisation, la question  essentielle pourrait être celle-là : Ford  dispose-t-il réellement de modèles capables  de répondre aux desiderata des consommateurs  chinois  et faire face à la concurrence des constructeurs nationaux ? Pas si sûr … La Mustang Mach-E semble  en effet  plus répondre aux attentes  des consommateurs  américains.   

Sources : Ford

Pour résumer

La branche chinoise de Ford a annoncé qu'elle exploiterait désormais son activité de véhicules électriques en Chine via FMeT, une société indépendante. Jusqu’à présent, le constructeur américain était doté de sa propre division de véhicules électriques dans l'Empire du Milieu.
Au-delà de la stratégie de commercialisation, la question essentielle pourrait être celle-là : Ford dispose-t-il réellement de modèles capables de répondre aux desiderata des consommateurs chinois et faire face à la concurrence des constructeurs nationaux ? Pas si sûr …

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.