par Elisabeth Studer

Energie : Borne n'exclut pas l'impôt exceptionnel sur les entreprises

La Première ministre française Elisabeth Borne n'exclut pas la mise en place d'une taxe exceptionnelle, selon un entretien au quotidien Le Parisien publié samedi.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Elisabeth Borne ne ferme pas la porte à une taxe exceptionnelle

"Je ne ferme pas la porte à une taxe exceptionnelle", a déclaré Borne, ajoutant toutefois qu'elle considérait qu'il était plus efficace pour les entreprises de prendre des mesures pour faire baisser les prix pour les consommateurs et améliorer le pouvoir d'achat de leurs employés. Elle a déclaré qu'elle prévoyait de rappeler aux chefs d'entreprise lors d'une réunion lundi que "chacun doit être responsable" et que "personne ne comprendrait si les entreprises réalisaient des bénéfices exceptionnels alors que les Français s'inquiètent du pouvoir d'achat".

TotalEnergies et Engie enregistrent des bénéfices exceptionnels « grâce » à la crise

Des entreprises françaises telles que TotalEnergies et Engie ont enregistré des bénéfices exceptionnels en juillet, profitant de la flambée des prix du pétrole et du gaz suite à l'invasion russe de l'Ukraine, alimentant le débat sur la mise en place d’une taxe exceptionnelle. Et conduisant TotalEnergies à « accepter » de pratiquer une « ristourne » sur le prix du carburant vendu dans ses stations services.

Au deuxième trimestre de 2022, Total a ainsi réalisé 5,7 milliards d’euros de bénéfices. C’est 2,5 fois plus que sur la même période 2021 …

Notre avis, par leblogauto.com

Menace voire chantage à peine voilé … soit vous baissez les prix des carburants et/ou augmenter le salaire de vos employés - ce qui le cas échéant permettrait d’augmenter le pouvoir d’achat des consommateurs et/ou des salariés …. soit vous payerez des impôts à caractère exceptionnel …

Vastes discussions et calculs à prévoir …. L’automne pourrait être chaud …

Sources : Reuters

 

Pour résumer

La Première ministre française Elisabeth Borne n'exclut pas la mise en place d'une taxe exceptionnelle, selon un entretien au quotidien Le Parisien publié samedi.
Visant tout particulièrement les entreprises comme Engie et Totalenergies qui ont enregistré de superbes profits "grâce" à la crise énergétique engendrée par l’invasion de l'Ukraine par la Russie.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.