par Elisabeth Studer

Déblocage des réserves US : dangereuse manipulation selon l’Arabie

Nouvelle source de tensions entre Arabie saoudite et Etats-Unis. Qui ne devrait guère aider à calmer l’envolée des prix du carburant. Le ministre saoudien de l'Energie a dénoncé mardi le déblocage de réserves pétrolières d'urgence opéré par les USA. Selon lui, l’opération vise à "manipuler les marchés". Des propos qui voient le jour alors que le président US Joe Biden a annoncé la semaine dernière que les Etats-Unis allaient continuer de puiser dans leurs réserves stratégiques pour tenter de stabiliser les prix à la pompe.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le déblocage des réserves détourné de ses objectifs d’origine

"Les gens épuisent leurs stocks d'urgence, les ont épuisés, les ont utilisés comme un mécanisme destiné à manipuler les marchés alors que leur objectif de base était d'atténuer la pénurie d'approvisionnement", a déclaré le prince Abdelaziz ben Salmane, le ministre saoudien de l'Energie, sans désigner les Etats-Unis.

Une dangereuse décomposition des stocks

"Cependant, il est de mon devoir de faire comprendre au monde que la perte du stock d'urgence pourrait devenir douloureuse dans les mois à venir", a souligné le prince ABS lors d'une conférence économique à Ryad.

Programme US de libération des réserves

L'annonce de Joe Biden indiquant que 15 millions de barils supplémentaires seraient puisés dans les réserves stratégiques s'inscrit dans le cadre d'un programme qui prévoit un déblocage global de 180 millions. Objectif affiché : faire face à la flambée des cours du brut induite par l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Baisse des quotas de production de l’Opep+

Sans qu’il n’y ait de lien direct, notons tout de même que ces mesures US ont été prises après la décision des pays exportateurs de pétrole Opep et ses alliés - Arabie saoudite et Russie en tête - de baisser leurs quotas de production pour soutenir les prix. Un camouflet pour Joe Biden qui avait précédemment œuvré de moult diplomatie pour tenter d’obtenir une hausse de production. Le tout dans un contexte politique très tendu pour Joe Biden, lequel tente de faire baisser la course effrénée de l’inflation aux Etats-Unis, à la veille des élections cruciales de mi-mandat.

L'administration américaine a accusé en retour son partenaire saoudien de faire le jeu de la Russie, laquelle cherche à financer sa guerre contre l'Ukraine via la manne pétrolière. Ryad a démenti, assurant que sa position n'était fondée que sur des considérations économiques.

Sources : AFP

 

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Le ministre saoudien de l'Energie a dénoncé mardi le déblocage de réserves pétrolières d'urgence opéré par les USA. Selon lui, l’opération vise à "manipuler les marchés".
Des propos qui voient le jour alors que le président US Joe Biden a annoncé la semaine dernière que les Etats-Unis allaient continuer de puiser dans leurs réserves stratégiques pour tenter de stabiliser les prix à la pompe.
Reste que les sociétés américaines liées au pétrole de schiste estiment que la récente proposition de Joe Biden de stocker les réserves de pétrole US à des prix avoisinant 72 dollars est insuffisante pour augmenter la production de pétrole et ne devrait pas permettre de reformer rapidement les stocks. Un véritable danger si l'on en croit l'Arabie saoudite.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.